Żmigród

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zmigrod
POL Żmigród COA.svg
POL Żmigród flag.svg
Pałac Hatzfeldów, ruina po rewitalizacji w Żmigrodzie -10.jpg
Géographie
Pays
Voïvodies
Powiat
Gmina urbaine-rurale
Capitale de
Altitude
150 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Pologne
voir sur la carte de Pologne
Red pog.svg

Żmigród[1] (avant 1946 : Trachenberg, en allemand) est une petite ville de Silésie (Pologne) de la voïvodie de Basse-Silésie et du district de Trzebnica (autrefois : Trebnitz). Avant 1945, elle faisait partie du Landkreis de Militsch et du district de Breslau.

Sa population au 31 décembre 2010 était de 6 519 habitants.

Municipalité[modifier | modifier le code]

La commune, outre Żmigród, englobe également les villages suivants : Barkowo (avant 1946 : Groß-Bargen) ; Borek (Heidchen) ; Borzęcin (Borzenzin, après 1939 : Bornfeld) ; Bychowo (Beichau) ; Chodlewo (Kodlewe, après 1937 : Langhausen) ; Dębno (Deutsch Damno, après 1935 : Deutscheich) ; Dobrosławice (Dobrtowitz, après 1936 : Gutfelde) ; Garbce (Karbitz, après 1937 : Eindorf) ; Gatka (Goitke) ; Grądzik (Herrmenau) ; Kanclerzowice (Kanterwitz) ; Karnice ; Kaszyce Milickie (Hermkaschütz, après 1937 : Hermhofen) ; Kędzie (Kendzie, après 1939  : Grüntal) ; Kliszkowice (Gross Klischwitz, après 1937 : Freyersdorf) ; Korzeńsko (Korsenz) ; Książęca Wieś (Fürstenau) ; Laskowa (Lauskowe, après 1936 Waldhöh) ; Łapczyce (Zerra, après 1937 : Labschütz) ; Morzęcino ; Niezgoda (Nesigode, après 1936 : Jagdhausen) ; Osiek ; Powidzko (Powitzko, après 1936 : Urdorf) ; Przedkowice (Przittkowitz, après 1936 : Gutweide) ; Przywsie (Grenzvorwerk) ; Radziądz (Radziunz, après 1935 : Radungen) ; Ruda Żmigrodzka (Hammer-Trachenberg) ; Sanie (Sayne, après 1936 : Seidorf) ; Węglewo (Wanglewe, après 1937 : Meilersdorf) ; Żmigródek (Schmiegrode).

Histoire[modifier | modifier le code]

Architecture et tourisme[modifier | modifier le code]

Château Hartzfeld au milieu du XIXe siècle (collection Alexander Duncker).
  • Église paroissiale de la Sainte-Trinité XVIe – XVIIIe siècle ; chœur construit par Alexis Langer, 1868-1870
  • Ruines du château Hartzfeld, construit par Christoph Hackner et Carl Gotthard Langhans, XVIIIe siècle
  • Parc du château, XVIIIe et XIXe siècles
  • Orangerie du château, XVIIIe siècle

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Prononcer « Jmigroud ».