Ūruz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
Ūruz
Nom
Proto-germaniqueVieil anglaisVieux norrois
*Ûruz/Ûram
« aurochs / eau »
Ur ; Yr
« aurochs ; ? »
Úr
« scorie / pluie »
Tracé
Vieux futharkFuthorcFuthark récent
Runic letter uruz.svgRunic letter uruz.svg   Runic letter yr.svgRunic letter uruz.svg
Unicode (HTML)

U+16A2
(#5794;)
ᚢ ᚣ
U+16A2 / 16A3
(#5794 / 5795;)

U+16A2
(#5794;)
Translittération
uu ; yu
Transcription
uu ; yu, y, o, v / w
API
[u(ː)][u(ː)], [y(ː)][u(ː)], [y(ː)], [ɔ(ː)], [w]
Position dans l'alphabet
22 ; 272

Ūruz est la deuxième rune du Futhark et de la famille de Fehu / Fraujaz / Freyr. Elle est précédée de Fehu et suivie de Thurisaz. Son nom signifie « aurochs » en proto-germanique[1]. Elle est nommée úr en vieux norrois (« pluie », « scories ») et ur en anglo-saxon (même sens qu’en proto-germanique).

Le Codex Vindobonensis 795 donne un nom de lettre correspondant dans l’alphabet gotique sous la forme uraz (𐌿), restitué en gotique comme urus. Une autre possibilité de reconstruction est *Ūram au sens d’« eaux », sous-tendu par les noms norrois.

Cette rune notait à l'origine le son [u].

Elle a donné naissance à la rune yr, 27e rune du Futhorc, dont la graphie est proche. Son sens n’est pas clairement connu (peut-être « arc »). Sa prononciation est [y] ; ce son n’existant pas dans les autres langues germaniques occidentales de l’époque, seul l’anglo-saxon a développé cette rune.

Poèmes runiques[modifier | modifier le code]

Les trois poèmes runiques décrivent cette rune, appelée Úr partout :

Poème runique[2] Traduction en français

Vieux norvégien
ᚢ Úr er af illu jarne;
opt løypr ræinn á hjarne.


Les scories viennent du mauvais fer;
le renne court souvent sur la neige gelée.

Vieux norrois
ᚢ Úr er skýja grátr
ok skára þverrir
ok hirðis hatr.
umbre vísi


La pluie est la lamentation des nuages
et la destruction de la moisson de foin
et l’abomination du berger.

Vieil anglais
ᚢ Ur byþ anmod ond oferhyrned,
felafrecne deor, feohteþ mid hornum
mære morstapa; þæt is modig wuht.


L’auroch est fier et possède de grande cornes ;
bête sauvage et dangereuse, il combat avec ses cornes ;
grand soldat des landes, c’est une créature courageuse.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) R.I. Page, Runes, The British Museum Press (ISBN 0-7141-8065-3), p. 15
  2. Poèmes et traduction en anglais sur cette page.