Île Horn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Horn.
Ne doit pas être confondu avec Île Horn (États-Unis).

Île Horn
Isla Hornos (es)
L'île Horn vue de l'espace
L'île Horn vue de l'espace
Géographie
Pays Drapeau du Chili Chili
Archipel Îles L'Hermite
Terre de Feu
Localisation Passage de Drake (océan Pacifique et océan Atlantique)
Coordonnées 55° 56′ 50″ S, 67° 16′ 15″ O
Point culminant non nommé (425 m)
Administration
Région Magallanes et de l'Antarctique chilien
Province Antarctique chilien
Commune Cabo de Hornos
Autres informations

Géolocalisation sur la carte : Chili

(Voir situation sur carte : Chili)
Île Horn
Île Horn

Géolocalisation sur la carte : Terre de Feu

(Voir situation sur carte : Terre de Feu)
Île Horn
Île Horn
Îles au Chili

L'île Horn (en espagnol : Isla Hornos) est l'île la plus méridionale de l'archipel L'Hermite, archipel chilien de la Terre de Feu. Elle est surtout connue pour abriter le cap Horn et est souvent considérée comme la terre la plus méridionale d'Amérique même si ce titre revient aux îles Diego Ramirez, à 105 kilomètres à l'ouest-sud-ouest de l'île Horn. La ville d'Ushuaïa se trouve à 138 km au nord-nord-ouest.

La marine chilienne maintient une base sur l'île, comprenant une caserne, un bâtiment administratif, une chapelle et un phare[1]. À proximité de la base se trouve un mémorial, surmonté d'une silhouette d'albatros, en mémoire des cap-horniers morts en essayant de franchir le cap Horn[2]

L'île se situé à l'intérieur du parc national Cabo de Hornos.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Poème au cap-hornier[modifier | modifier le code]

Poème de Sara Vial en hommage aux cap-horniers. Ce poème est gravé sur une plaque de marbre exposée sur le chemin menant à la sculpture représentant un albatros et inaugurée le 5 décembre 1992.

Soy el albatros que te espera
En el final del mundo.
Soy el alma olvidada de los marinos muertos
Que cruzaron el cabo de Hornos
Desde todos los mares de la tierra.
Pero ellos no murieron
En las furiosas olas,
Hoy vuelan en mis alas,
Hacia la eternidad,
En la última grieta
De los vientos antárticos.

Je suis l'albatros qui t'attend
Au bout du monde.
Je suis l'âme en peine des marins morts
Qui ont doublé le cap Horn
Depuis toutes les mers du globe.
Mais tous n'ont pas péri
Dans les vagues déchaînées,
Aujourd'hui, ils volent sur mes ailes,
Pour l'éternité,
Dans une dernière étreinte
Des vents antarctiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Isla Hornos Lighthouse, Lighthouse Depot.
  2. (en) Roberto Benavente, Cape Horn Memorial, Fundacion Caphorniers Chile.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]