Évangile de Gamaliel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

On appelle Évangile de Gamaliel (ou pseudo-Gamaliel)

Ce récit, dont le narrateur se présente comme Gamaliel, maître de l'apôtre Paul de Tarse, se trouve en plusieurs extraits intercalés dans une homélie d'un évêque Heryaqos, la Lamentation de Marie. Ce texte est la traduction en éthiopien (Guèze) d'une version arabe, dérivant peut-être elle-même initialement d'un original copte.

Le texte, dans la tradition de l'Église chrétienne copte, qui fait de Ponce Pilate, le préfet romain qui a condamné Jésus, un Saint converti au christianisme, le présente sous un jour favorable. Il s'inspire vraisemblablement de la recension A des Actes de Pilate, et pourrait dater de la seconde moitié du Ve siècle[1]. En annexe du dernier extrait, se trouve une correspondance entre Pilate et Hérode Antipas, très différente des autres versions de cette correspondance.

Certains passages peuvent être mis en relation avec des fragments coptes, édités sous le titre évangile des douze apôtres[2]

Le récit de la Passion du Christ de l' 'évangile de Gamaliel fut adapté en ancien français, version existant dans une quinzaine de manuscrits des XIVe et XVe siècles[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marcus A. van den Oudenrijn Gamaliel: Äthiopische Texte zur Pilatusliteratur, Spicilegium Friburgense 4, Freiburg (1959)
  2. fragment 14 et 15 Évangile des douze apôtres édité par É. Revillout Patrologia Orientalis II
  3. [1] - Bibliothèque Sainte-Geneviève manuscrit 1194 du XVe siècle

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marcus A. van den Oudenrijn Gamaliel: Äthiopische Texte zur Pilatusliteratur, Spicilegium Friburgense 4, Freiburg (1959).
  • Robert Bellot Bref Aperçu des principaux textes éthiopiens dérivés des Acta Pilati, dans Langues Orientales Anciennes Philologie et Linguistique n° 1/1988, Louvain – Paris p. 181-195.