Étienne Augustin Seurrat de La Barre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Étienne Augustin Seurrat de La Barre
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Parentèle
Jacques-Isaac Seurrat de La Boulaye (neveu)
Joseph Seurrat de Guilleville (d) (neveu)Voir et modifier les données sur Wikidata

Étienne Augustin Seurrat de La Barre (1707 - 1777) était un industriel orléanais qui investit dans le raffinage du sucre. Il était membre de la Famille Seurrat de La Boulaye, établie à Orléans depuis le XVe siècle, qui fournit nombre de notables à la ville.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étienne Augustin Prosper Seurrat de La Barre, chevalier et seigneur de La Grand-Cour, était le fils d'Étienne Seurrat de La Grand-Cour, échevin d'Orléans, et de Madeleine de Loynes. Il était aussi l'oncle de Jacques-Isaac Seurrat de La Boulaye.

Il fut administrateur de l'hôpital général d'Orléans et raffineur à Orléans. Il épousa Élisabeth Oursel, fille d'un riche négociant du Havre et capitaine quartenier, dont la famille fut anoblie par lettres patentes en mai 1789. Leurs deux filles épousèrent les principaux raffineurs d'Orléans (Prosper Augustin Tassin de Charsonville et Philippe Miron de Poisioux) et furent portraiturées avec leurs époux respectifs par Jean-Baptiste Perronneau.

Sources[modifier | modifier le code]

  • La famille Seurrat d'Orléans 1497-1791 - Une stratégie d'ascension sociale par Myriam Belair, 1995-1996
  • Dossiers techniques du service municipal archéologique de la ville d'Orléans
  • Histoire architecturale d'Orléans par Léon de Buzonnière
  • DRAC Centre (monuments historiques)
  • Portrait et pouvoir aux XVII° et XVIII° siècles par les musées Région Centre
  • Archives municipales d'Orléans : la famille Tassin au XVIII° siècle par Anne-Cécile Hodeau (mémoire Faculté d'Orléans - 1994)
  • Monographie Dictionnary of pastellists before 1800 par Neil Jeffares.
  • Héau Gérard, Généalogie et Histoire de la famille Tassin (Orléans), Donnery, 2010 (182 p)