Émile Guyénot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Émile Guyénot
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
GenèveVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Émile Guyénot, né à Lons-le-Saunier le et décédé à Genève le , est un biologiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Émile Guyénot est nommé professeur à l'Université de Genève en 1918, où il enseigne la zoologie et l’anatomie comparée. Il devient par la suite vice-directeur de la station de biologie marine de Wimereux (Pas-de-Calais) dès 1921, puis fonde en 1922 une station de Zoologie expérimentale au chemin Sauter où ses étudiants travaillent sur l’hybridisme.

Il a été élu membre de l'Académie des sciences.

Émile Guyénot sera très efficacement secondé depuis 1922 par la chercheuse Kitty Ponse (1897-1982), qui lui succédera comme professeur à l'Université de Genève et deviendra en 1961 la première lauréate du prix Otto-Naegeli pour l'ensemble de son œuvre scientifique dans le domaine de l'endocrinologie.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La variation et l’évolution, Paris, Doin, 1930, 2 vol. (bibliothèque de Biologie générale, dirigée par Maurice Caullery).
  • L’Hérédité, Paris, Doin et Cie, 1931.
  • Les sciences de la vie aux XVIIe et XVIIIe siècles; l'idée d'évolution, Paris, Albin Michel, 1941. Coll. « L'évolution de l'Humanité ».
  • L’Origine des espèces, Paris, PUF, 1944.
  • Les Problèmes de la vie, Genève, Les Éditions du Cheval ailé, C. Bourquin, 1946.