Kitty Ponse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kitty Ponse
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Kitty Ponse, née le à Sumatra et morte le à Genève, est une biologiste et pionnière de l'endocrinologie[1],[2].

Jeunesse et formation universitaire[modifier | modifier le code]

Portrait de la famille Ponse, photo du Tropenmuseum. Kitty Ponse est le bébé sur la partie gauche de la photo.

Elle naît de parents hollandais à Binjai, Sumatra, dans les Indes néerlandaises (aujourd'hui l’Indonésie), et elle arrive à Genève dans son enfance, en 1905, avec sa famille. Elle y fait toutes ses études, et obtient sa licence ès sciences physiques et naturelles de l’Université de Genève en 1920, et ensuite soutient sa thèse de doctorat, qui se focalise sur des mécanismes de développement embryonnaire et post-embryonnaire, en obtenant son diplôme de l’Université en 1924[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Kitty Ponse s'oriente comme chercheuse vers les mécanismes de la détermination et la différentiation sexuelles chez les amphibiens. En 1924, elle obtient notamment dans son expérience sur l'organe de Bidder des crapauds la première inversion expérimentale du sexe chez un vertébré[4]. Ce travail et quelques aspects de ses implications pour la sexualité attirent l'attention de la presse internationale[5].

Elle sert comme adjointe a la direction de la Station de zoologie expérimentale de l’Université dès 1928. Elle est nommée privat-docente en 1929, chargée de cours pour l'enseignement de la technique biologique et de l'endocrinologie en 1942. Elle gère de cette façon durant de nombreuses années l’enseignement pratique donné à la Station qu’elle a contribué à fonder à Genève avec son formateur et maître, le biologiste Emile Guyénot. Elle lui succède comme professeure sur la chaire d'endocrinologie à l’Université.

Kitty Ponse publie plusieurs articles et monographies dont son œuvre majeure, en 1949: La différenciation du sexe et l'intersexualité chez les vertébrés : facteurs héréditaires et hormones.

Titres et distinctions honorifiques[modifier | modifier le code]

Grâce à ses multiples travaux dans la plupart des domaines de l'endocrinologie expérimentale, Kitty Ponse obtient de nombreuses distinctions, dont :

Références[modifier | modifier le code]

  1. André Rodari, « Après une demi-siècle passe a l’Université Mlle. Kitty Ponse quitte son enseignement », Journal de Genève,‎ 15-16 juillet 1967, p. 17 (lire en ligne)
  2. « Ces Helvètes qui ont marqué la science: Kitty Ponse (1897-1982) », sur RTS.ch, CQFD, l'émission sciences et santé de La Première, (consulté le 1er octobre 2019)
  3. Section de biologie, Faculté des Sciences de l'Université de Genève, « Le Hall d'honneur: Personnalités scientifiques associées avec la biologie à Genève », sur unige.ch (consulté le 30 septembre 2019)
  4. Marino Buscaglia, « Une pionnière de la biologie est décédée: Hommage à Kitty Ponse », Journal de Genève,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « Says She Changes the Sex of Toads: Biologist Exhibits Transformed Amphibians at the University of Geneva », The New York Times,‎ , p. 6 (lire en ligne)
  6. « Le Hall d’honneur: Personnalités scientifiques associées avec la biologie à Genève » (consulté le 1er octobre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]