Élections législatives de 2020 au Burkina Faso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élections législatives de 2020 au Burkina Faso
127 sièges de l'Assemblée nationale
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Mouvement du peuple pour le progrès
Sièges obtenus 56  +1
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Congrès pour la Démocratie et le Progrès
Sièges obtenus 20  +2
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Nouveau Temps pour la Démocratie
Sièges obtenus 13  +10
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Union pour le Progrès et le Changement
Sièges obtenus 12  −21

Les élections législatives de 2020 au Burkina Faso ont lieu le 22 afin de renouveler les 127 membres de l'Assemblée nationale du Burkina Faso. Le premier tour de l'élection présidentielle est organisé simultanément.

Le scrutin voit le Mouvement du peuple pour le progrès se maintenir à un résultat presque identique à celui de 2015. L'Union pour le Progrès et le Changement perd quant à lui la seconde place et le statut de chef de l'opposition pour son dirigeant qu'elle procure, au profit du Congrès pour la démocratie et le progrès.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le 8 juillet 2020, le Parlement recommande le report du scrutin d'un an[1]. Deux jours plus tard, la majorité présidentielle et l'opposition s'y opposent[2].

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Le Burkina Faso est doté d'un parlement unicaméral, l'Assemblée nationale, dont les 127 membres sont élus pour cinq ans au scrutin proportionnel plurinominal avec liste fermée. Sur ce total, 111 sièges sont répartis dans 45 circonscriptions plurinominales de deux à neuf sièges, tandis que les 16 autres sont pourvus au niveau d'une unique circonscription nationale. Après décompte des voix, les différents sièges sont répartis sur la base du quotient simple, selon la méthode dite du plus fort reste, qui avantage les petits partis[3].

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives burkinabés de 2020[4]
Parti Voix % +/- Sièges +/-
R N Total
Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) 56 Increase2.svg 1
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) 20 Increase2.svg 2
Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD) 13 Increase2.svg 10
Union pour le Progrès et le Changement (UPC) 12 Decrease2.svg 21
Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR-PS) 5 Steady.svg
Mouvement pour le Burkina du futur (MBF) Nv 4 Increase2.svg 4
Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA) 3 Steady.svg
Rassemblement patriotique pour l'intégrité (RPI) Nv 3 Increase2.svg 3
Parti pour le développement et le changement (PDC) 3 Increase2.svg 3
Convention nationale pour le progrès (CNP) Nv 2 Increase2.svg 2
Agir Ensemble (AE) Nv 2 Increase2.svg 2
Parti pour la démocratie et le socialisme/Parti des bâtisseurs (PDS/Metba) 1 Steady.svg
Convergence pour le progrès et la solidarité - Génération 3 (CPS-G3) Nv 1 Increase2.svg 1
Alliance panafricaine pour la refondation (APR) Nv 1 Increase2.svg 1
Progressistes unis pour le renouveau (PUR) Nv 1 Increase2.svg 1
Nouvelle alliance du Faso (NAFA) 0 Decrease2.svg 12
Parti de la renaissance nationale (PRN) 0 Decrease2.svg 2
Le Faso autrement (FA) 0 Decrease2.svg 1
Organisation pour la démocratie et le travail (ODT) 0 Decrease2.svg 1
Union pour un Burkina nouveau (UBN) 0 Decrease2.svg 1
Rassemblement pour la démocratie et le socialisme (RDS) 0 Decrease2.svg 1
Front des Forces Sociales (FFS) 0 Steady.svg
Mouvement pour la Démocratie en Afrique (MDA) 0 Decrease2.svg 1
Autres partis 0
Suffrages exprimés
Votes blancs et invalides
Total 100 - 111 16 127 Steady.svg
Abstentions
Inscrits / participation 6 492 868

Analyse[modifier | modifier le code]

Le scrutin voit le Mouvement du peuple pour le progrès se maintenir à un résultat presque identique à celui de 2015. L'Union pour le Progrès et le Changement perd quant à lui la seconde place au profit du Congrès pour la démocratie et le progrès, ce qui aboutit à la perte du statut de chef de l'opposition pour son dirigeant. Le scrutin est marqué par des résultats en sièges très similaires à ceux des législatives de 2015, à l'exception d'un parti de la mouvance présidentielle, le Nouveau Temps pour la démocratie (NTD), qui créé la surprise en arrivant en troisième place, ainsi que de l'Union pour le Progrès et le Changement, qui perd les deux tiers de sa représentation à l'assemblée[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Burkina Faso : le Parlement recommande le report des législatives mais pas de la présidentielle – Jeune Afrique », sur JeuneAfrique.com, jeuneafrique1, (consulté le 28 juillet 2020).
  2. « Burkina: opposition et majorité contre le report des législatives », sur Le Figaro.fr, lefigaro, (ISSN 0182-5852, consulté le 6 août 2020).
  3. Inter-Parliamentary Union, « IPU PARLINE database: BURKINA FASO (Assemblée nationale), Texte intégral », sur archive.ipu.org (consulté le 19 janvier 2020).
  4. « Résultats », sur ceniburkina.bf (consulté le 25 novembre 2020).
  5. « Burkina/Législatives 2020 : Le parti au pouvoir remporte 56 sièges de députés », sur AIB - Agence d'Information du Burkina, (consulté le 29 novembre 2020).