Élections générales albertaines de 1993

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 1989 Drapeau de l'Alberta 1997 Suivant
Élections générales albertaines de 1993
83 sièges de l'Assemblée législative
Type d’élection Élections législatives provinciales
Ralph-Klein-Szmurlo.jpg Progressiste-conservateur – Ralph Klein
Voix 439 981
44,49 %
 +0,2
Sièges obtenus 51  −8
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Parti libéral – Laurence Decore
Voix 392 899
39,73 %
 +11,1
Sièges obtenus 32  +24
Ray Martin.jpg NPD – Ray Martin
Voix 108 883
11,01 %
 −15,3
Sièges obtenus 0  −16
Premier ministre de l'Alberta
Sortant Élu
Ralph Klein
Progressiste-conservateur
Ralph Klein
Progressiste-conservateur

L'élection générale albertaine de 1993 se déroule le 15 juin 1993 afin d'élire les députés de l'Assemblée législative de l'Alberta. Il s'agit de la 23e élection générale en Alberta depuis la création de cette province canadienne en 1905. Le Parti progressiste-conservateur est réélu à un 7e mandat majoritaire consécutif.

Contexte[modifier | modifier le code]

Après la démission de Don Getty en tant que chef du parti et premier ministre de la province, le Parti progressiste-conservateur élit Ralph Klein, ancien maire de Calgary, pour lui succéder. La réaction initiale des électeurs est modeste : le parti augmente sa part du vote populaire de façon presque insignifiante, et perd huit sièges à l'Assemblée législative. Néanmoins, le parti continue à détenir une majorité importante à l'Assemblée.

Le Parti libéral de Laurence Decore tire profit de la stagnation du vote progressiste-conservateur et de l'effondrement du vote du Nouveau Parti démocratique, qui tombe de 26 % lors de l'élection précédente à seulement 11 %. L'opposition au gouvernement conservateur se rallie à Decore et les libéraux, qui parviennent à obtenir près de 40 % du vote populaire et gagnent 32 sièges à l'Assemblée législative, formatn le plus grand caucus d'opposition dans l'histoire de l'Alberta (en 1917, la majorité gouvernementale était plus petite, mais il y avait beaucoup moins de sièges à l'Assemblée).

Le Nouveau Parti démocratique de Ray Martin est complètement décimé ; les néo-démocrates sont exclus de l'Assemblée législative pour la première fois depuis 1967.

Résultats[modifier | modifier le code]

Parti Chef # de
candidats
Sièges Voix
1989 Élus  % Diff. #  %  % Diff.
     Progressiste-conservateur Ralph Klein 83 59 51 -13,6 % 439 981 44,49 % +0,20 %
     Libéral Laurence Decore 83 8 32 +300 % 392 899 39,73 % +11,05 %
     Nouveau Parti démocratique Ray Martin 83 16 - -100 % 108 883 11,01 % -15,28 %
     Crédit social Randy Thorsteinson 39 - - - 23 885 2,41 % +1,94 %
     Indépendant 21 - - - 9 214 0,93 % +0,67 %
     Loi naturelle Maury Shapka 45 * - * 5 017 0,51 % *
     Confederation of Regions 12 * - * 3 556 0,36 % *
     Alberta Political Alliance 4 * - * 3 548 0,36 % *
     Vert Betty Paschen 11 * - * 1 995 0,20 % *
     Communiste Naomi Rankin 1 - - - 47 x -0,01 %
Total 382 83 83 - 989 025 100 %
Source : Elections Alberta

Notes :

* N'a pas présenté de candidats lors de l'élection précédente

x - moins de 0,005 % du vote populaire

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]