Éléphant de mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mirounga

Les éléphants de mer sont des mammifères marins[1], les plus imposants représentants des phoques (Phocidae). Les mâles dominants développent un nez en forme de courte trompe qui leur a valu ce nom vernaculaire. Ils forment le genre Mirounga qui comprend deux espèces génétiquement assez proches.

Ils plongent profondément : la plongée la plus profonde mesurée par une équipe scientifique a révélé que l'éléphant de mer peut descendre à une profondeur de 2 388 mètres.

Dans les deux espèces, le dimorphisme est très marqué entre les mâles et les femelles, les premiers pouvant être deux fois plus gros que les secondes.

Systématique[modifier | modifier le code]

Les deux espèces actuelles d'éléphants de mer sont :

Culture[modifier | modifier le code]

En héraldique, deux représentants de l'espèce encadrent l'écu des armoiries des terres australes et antarctiques françaises[2],[3].

Physionomie[modifier | modifier le code]

Il possède un pelage gris ou brun, selon l'âge.

Le mâle peut peser jusqu'à 2 tonnes et mesurer de 4 à 6 mètres et la femelle jusqu'à 800 kg et mesurer de 2,70 à 3 mètres. Le fait qu’il y ait une grande différence entre la taille des mâles et des femelles est appelé dimorphisme sexuel : le mâle peut faire jusqu’à 4 fois le poids d’une femelle, et le double de sa taille.

Les narines du mâle dominant se développent pour devenir une trompe, elle aura la même utilité qu’une caisse de résonance pour ses rugissements lors de la période de reproduction, pour faire fuir ses rivaux qui seraient tentés de féconder les mêmes femelles que lui.

Sa tête est disproportionnée par rapport à son corps, elle possède deux petits yeux noirs et ils possèdent de nombreuses moustaches appelées vibrisses.

L’éléphant de mer, d’apparence assez pataud sur terre, atteint une vitesse de 8km/h.

Ses pattes avant et arrière sont atrophiées (dont le volume est anormalement petit), mais elles peuvent offrir une grande propulsion sous forme d’une palme, aussi bien sous l’eau que sur la terre ferme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L’éléphant de mer : un des plus gros mammifère marin ! », sur Le Mag des Animaux (consulté le )
  2. [1]
  3. « Armoiries des Terres australes et antarctiques françaises », sur emblemes.free.fr (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :