Église orthodoxe de Tous-les-Saints de Strasbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église de Tous-les-Saints.

Église orthodoxe de Tous-les-Saints de Strasbourg
Image illustrative de l’article Église orthodoxe de Tous-les-Saints de Strasbourg
L’église en juin 2018.
Présentation
Nom local Église russe de Strasbourg
Culte Orthodoxe russe
Type Église
Début de la construction 2014
Fin des travaux 2018
Architecte Dmitri Pchenitchnikov
Michel Arnold
Site web http://www.ruhram.eu/fr
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Ville Strasbourg
Coordonnées 48° 35′ 25″ nord, 7° 47′ 12″ est

Géolocalisation sur la carte : Strasbourg

(Voir situation sur carte : Strasbourg)
Église orthodoxe de Tous-les-Saints de Strasbourg

L’église orthodoxe de Tous-les-Saints est située 106, rue du Général Conrad, dans le quartier des Quinze à Strasbourg.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église en construction, janvier 2016.
L'église et le centre culturel, octobre 2017.
Le patriarche Cyrille de Moscou au cours de la consécration de l’église orthodoxe de Tous-les-Saints à Strasbourg le 26 mai 2019.

La paroisse russe de Strasbourg, rattachée au patriarcat de Moscou, est créée le 22 juin 2003 et reçoit le titre de patriarcale le 25 mars 2004[1].

De 2007 à 2017, elle a occupé un ancien garage réaménagé situé 4, rue de Niederbronn, près du boulevard Clemenceau. L'idée de la construction d'une véritable église est venue en 2007, lors de la visite du patriarche Alexis II[2]. En effet, la ville de Strasbourg, capitale européenne, ne disposait pas de son église russe contrairement à Baden-Baden, Stuttgart ou Francfort par exemple. Un terrain de 0,5 acres (prenant place sur les anciens courts de tennis du centre de recherche sur les macromolécules) est mis à disposition par la municipalité en 2011 dans le quartier des Quinze. Le site se trouve au bord du canal de la Marne au Rhin, à proximité des institutions européennes[3]. La première pierre de l'édifice est posée le 30 septembre 2014[4]. À son achèvement, l'église pourra accueillir jusqu'à 300 fidèles. Sa conception a été assuré par l'architecte russe Dimitry Pchenitchnikov et l'architecte exécutif français Michel Arnold[5]. Un bulbe doré fera culminer l'église à 42 mètres de hauteur[6].

Église orthodoxe vue de la cour intérieur

À proximité de l'église, un centre spirituel et culturel est également construit, destiné aux activités paroissialles et à abriter la représentation du patriarcat de Moscou auprès du Conseil de l'Europe[2].

Intérieur de Église

Pour financer l'opération, un fonds d'aide à la construction a été créé, chargé de recueillir les dons et autres fonds y étant destinés[7]. Le budget total du projet est de dix millions d'euros. En avril 2016, six millions d'euros sont encore nécessaires pour finir les travaux et la décoration. Le chantier avance « à minima » en fonction des dons récoltés[8].

Les bulbes dorés sont posés en mars 2017, mettant un terme au gros œuvre extérieur. Les travaux seront achevés début 2018[9].

Le centre spirituel et culturel est inauguré le 19 mai 2017 en présence du maire Roland Ries et de son adjoint aux cultes Olivier Bitz[10]. Son architecture est inspirée par celle du nord de la Russie afin de former un ensemble cohérent avec l'église.

Avant la coulée des fondations du centre culturel, des pierres apportées du mont Athos ont été posées[11].

La Mère de Dieu est la protectrice de la sainte montagne Athos, ainsi que de Strasbourg[12]. Pour cette raison, la couleur choisie pour les salles du rez-de-chaussée du centre spirituel et culturel est le bleu ciel. Cette couleur est associée avec la Vierge Marie.

La grande croix en inox doré, haute de 3,20 mètres, surmontant le dôme principal de l'église est installée le 2 juillet 2017[13].

Le 23 décembre 2018 Mgr Nestor Sirotenko, évêque de Chersonèse[14], a effectué la consécration mineure de l'église avec la bénédiction du Patriarche de Moscou et de toutes les Russies Cyrille.

La consécration majeure de l’église est célébrée par le patriarche Cyrille de Moscou le 26 mai 2019[15].

Références[modifier | modifier le code]

  1. La paroisse de tous les Saints.
  2. a et b « Une église russe en terre française », article du 10 décembre 2013.
  3. « France: Strasbourg aura son église orthodoxe russe », article Sputnik du 19 janvier 2011.
  4. « Une première pierre dans l’allégresse », article des Dernières Nouvelles d'Alsace du 1er octobre 2014.
  5. « Les auteurs du projet l'église », sur ruhram.eu (consulté le 12 mars 2016)
  6. « Strasbourg lance la construction d’une église orthodoxe », article Le courrier de Russie du 9 décembre 2013.
  7. [PDF] « Fonds de dotation d'aide à la construction de l'église orthodoxe russe de tous les Saints à Strasbourg », Journal-officiel.
  8. « Six millions pour finir d’édifier l’église orthodoxe », article des Dernières Nouvelles d'Alsace du 19 avril 2016.
  9. « Église orthodoxe russe : le chantier avance », article des Dernières Nouvelles d'Alsace du 28 mars 2017.
  10. « Voyage interreligieux express », article des Dernières Nouvelles d'Alsace du 20 mai 2017.
  11. « Закладка камней со святой горы Афона в основание приходского дома », sur www.ruhram.eu (consulté le 23 mai 2017)
  12. « La Très Sainte Patronne de Strasbourg », sur www.ruhram.eu (consulté le 23 mai 2017)
  13. « La croix est en place », article des Dernières Nouvelles d'Alsace du 5 juillet 2017.
  14. Pierre Sautreuil, « Consécration d’une église orthodoxe à Strasbourg», La Croix, 25 décembre 2018.
  15. « Le patriarche Kyrill consacre la nouvelle église orthodoxe russe de Strasbourg », article des Dernières Nouvelles d'Alsace du 27 mai 2019.