Église neuve de Bonnieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Église neuve de Bonnieux
Bonnieux église neuve 2.JPG
Église neuve de Bonnieux
Présentation
Destination initiale
Église
Destination actuelle
Ouverte au culte
Style
Construction
1866-1870
Propriétaire
Archevêché d'Avignon
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Provence-Alpes-Côte d'Azur
voir sur la carte de Provence-Alpes-Côte d'Azur
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Vaucluse
voir sur la carte de Vaucluse
Red pog.svg

L’église neuve est un des deux lieux de culte catholique de la commune de Bonnieux, dans le département français de Vaucluse.

Présentation[modifier | modifier le code]

L'église neuve n'appartient pas à la commune, contrairement à la plupart des églises de France, réquisitionnées pendant la Révolution. Fruit d'une souscription privée, elle constitue une alternative à l'autre église de Bonnieux, dite « église vieille » ou « église haute » qui, en raison de sa difficulté d'accès par un escalier de 86 marches[1], était considérée comme « meurtrière pour tous les membres souffrants et infirmes de la paroisse »[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Au début du XIVe siècle, Bonnieux devient terre pontificale et le demeure jusqu'au . Cette appartenance au domaine pontifical en fait une enclave dans les terres du Comte de Provence, et lui donne de ce fait une place à part dans l'histoire de la région[2].

À partir du XVIIIe siècle, les congrégations religieuses se multiplient : Pénitents blancs et gris, Notre-Dame du Saint-Rosaire et de Sainte-Anne, de Saint-Joseph et de Saint-Charles. Elles finissent par entrer en concurrence les unes avec les autres[2].

La première pierre de l'église neuve est posée le 15 novembre 1866 sur le terrain dit Pra-de-Bourg et l'inauguration a lieu en 1870 en tant qu'église de la Transfiguration. Elle appartient aujourd'hui à l'archevêché d'Avignon[2].

Architecture[modifier | modifier le code]

À l'intérieur, quatre primitifs du XVIe siècle provenant de la vieille église et représentant des scènes de la Passion du Christ sont visibles, ainsi que les œuvres d'un artiste domicilié à Bonnieux pendant de nombreuses années : Jorge (ou Georges) Soteras (1917–1990) : La descente de la Croix, et La Nativité[2].

À l'extérieur, une fois les chapiteaux épannelés et posés, les faces engagées deviennent inaccessibles à la sculpture. Les feuilles d'acanthe que l'on peut observer ont donc été exécutées en atelier avant la pose. Cela devait ensuite permettre au sculpteur de terminer in situ l'ensemble de l'ornementation. Ce travail n'a cependant jamais été terminé, faute de crédits[2].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bonnieux, panneau de présentation réalisé par la municipalité, consulté en mai 2015.
  2. a b c d e et f Panneau Église neuve réalisé par la mairie de Bonnieux, consulté sur site en mai 2015.