Église San Girolamo della Carità

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église San Girolamo della Carità
Façade de l'église Saint-Jérôme-de-la-Charité
Façade de l'église Saint-Jérôme-de-la-Charité
Présentation
Nom local Chiesa di San Girolamo della carità
Culte Catholique romain
Rattachement Diocèse de Rome
Début de la construction 1518
Fin des travaux 1656-1660
Style dominant Architecture baroque
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Ville Rome
Coordonnées 41° 53′ 43″ nord, 12° 28′ 13″ est

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Église San Girolamo della Carità

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Église San Girolamo della Carità

L'église San Girolamo della Carità (Saint-Jérôme-de-la-Charité) est une église de Rome située près du palais Farnèse, sur le lieu traditionnellement reconnu comme résidence en 382 de saint Jérôme, auquel elle est dédiée. L'histoire du lieu est marquée par la fondation de la congrégation de l'Oratoire par saint Philippe Néri au XVIe siècle. Depuis 1965, l'église est le siège de la diaconie cardinalice San Girolamo della Carità.

Édifice[modifier | modifier le code]

L'actuel édifice date des années 1650. Il a été entièrement refondu par Domenico Castelli par rapport à la chapelle du couvent où résidaient les prêtres du XVIe siècle.

Détail de la chapelle Antamori.

La façade est l'œuvre de Carlo Rainaldi en 1660. L'intérieur est à nef unique avec un plafond de bois sculpté. La première chapelle à droite est la chapelle Spada réalisée par Francesco Borromini selon la volonté de Virgilio Spada. Elle est revêtue de marbres précieux et de jaspe, donnant un certain aspect funèbre. Des bustes d'ancêtres de la famille Spada sont placés dans des ovales. Une guirlande de bronze est sur la corniche entourant un tableau du XVe. Le cardinal Bernardino Spada est inhumé dans cette chapelle. La chapelle Antamori (1708) est l'unique œuvre romaine de Filippo Juvarra avec une statue de marbre de Pierre Legros représentant saint Philippe Néri.

Le maître-autel de Carlo Rainaldi est surmonté d'un tableau intitulé La Dernière Communion de saint Jérôme, copie de celui du Dominiquin exposé à la pinacothèque du Vatican

Couvent attenant[modifier | modifier le code]

Saint Philippe Néri habitait dans le couvent attenant, dont une cellule donne sur le maître-autel. De l'intérieur de l'église, on la devine en haut à droite de l'autel majeur. Ce serait cette cellule où le saint passait ses moments de prière quotidienne. Il y tombait régulièrement en extase pendant la célébration de la messe, dit la légende, au point que son servant allait faire un tour pendant ce temps, puis revenait le tirer par le bas de sa soutane pour conclure la célébration. Il restait isolé pour ces manifestations extraordinaires, de façon à ne pas attirer la curiosité des dévotes. Ce n'est que tardivement qu'il rejoignit la congrégation qu'il avait fondée à la Chiesa Nuova.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • Gemeinsame Normdatei