Église Saint-Jean-des-Grésillons de Gennevilliers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église Saint-Jean-des-Grésillons
Image illustrative de l’article Église Saint-Jean-des-Grésillons de Gennevilliers
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattachement Diocèse de Nanterre
Début de la construction 1960
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Hauts-de-Seine
Ville Gennevilliers
Coordonnées 48° 55′ 08″ nord, 2° 18′ 01″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Jean-des-Grésillons
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Église Saint-Jean-des-Grésillons
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine
(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Église Saint-Jean-des-Grésillons

L'église Saint-Jean-des-Grésillons de Gennevilliers, est un lieu de culte catholique de la commune de Gennevilliers dans les Hauts-de-Seine[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La plaine des Grésillons était XIXe siècle un ensemble de champs d'épandage de la ville de Paris, et de nombreux chiffonniers y vivaient dans des campements. À cette époque, s’élevait à cet endroit une modeste chapelle en planches. Un prêtre de Gennevilliers y célébrait la Messe, et une femme de dévouement s'y était donné la mission d'enseigner le catéchisme[2].

Par la suite, l'endroit prit une vocation urbaine et des logements y furent construits[3]. Un nouvel édifice y est érigé en 1921 ou en 1929. Il fut restauré par l'Œuvre des Chantiers du Cardinal en 1960[4].

Le quartier, traversé par l'avenue du même nom, est aujourd'hui en pleine rénovation avec de nouvelles résidences avec jardins, et des ensembles d'immeubles de bureaux dont le nouveau siège de Prisma Presse, ainsi que des immeubles résidentiels construits selon les normes écologiques. La coulée verte Missak-Manouchian, alignée de tilleuls, longe un côté de l'église.

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un édifice rectangulaire moderne sans clocher. La façade moderne reprend dans sa forme globale les arcades des côtés et les baies de style néo-roman délimitant les trois travées de la nef[5].

Paroisse[modifier | modifier le code]

La paroisse avant les années 1950, s'occupait de nombreuses œuvres sociales. Cette activité a connu un fléchissement voulu, dans les années 1950. De nombreux bâtiments hébergeaient des activités culturelles et des possibilités de vie sociale[6].

En 1947, y est créée la chorale d'enfants Les Petits Rossignols de Saint-Jean-des-Grésillons, qui anime les messes de la paroisse d'Asnières-sur-Seine. Elle sera transformée en 1958 par Jean Amoureux, en une association laïque, les Petits chanteurs d'Asnières[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]