Église Notre-Dame de Pont-de-Veyle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Église Notre-Dame de Pont-de-Veyle
Église ND Pt-de-Veyle 12.jpg
Arrière de l'église avec la tour.
Présentation
Type
Diocèse
Paroisse
Groupement de Pont-de-Veyle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Religion
Propriétaire
Commune
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
place de l'Église (d) et rue Pierre Goujon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : Pont-de-Veyle
(Voir situation sur carte : Pont-de-Veyle)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Ain
(Voir situation sur carte : Ain)
Point carte.svg

L'église Notre-Dame est une église située en France dans la commune de Pont-de-Veyle, dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes[1].

Elle fait l’objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le .

Description[modifier | modifier le code]

Inscription à l'entrée.

L'église est située dans le département français de l'Ain, sur la commune de Pont-de-Veyle. Construite de 1747 à 1752 dans le style classique ou "jésuite"[2], l'église s'inspire de Sainte-Marie de Romet et présente une façade à deux étages qui se termine par un fronton triangulaire. Elle remplace l'édifice précédent jugé trop petit.

L'inscription latine Domus orationis signifiant maison de prières gravée en lettres d’or est inscrite au dessus de la porte d’entrée. Le cœur semi-circulaire est encadré de deux chapelles où se trouvent des peintures et des statues. Dans la chapelle sud, une pierre tombale porte les inscriptions latines qu'on traduit par À Dieu très bon et très grand, Antoine François de Borssat, conseiller au parlement de Dombes, connu pour sa charité et son courage, ravi aux siens par une mort très dure, a été déposé sous cette pierre le . Qu’il repose en paix.

Le maître-autel et la chaire qui se tient dans la nef sont constitués de marbre polychrome et proviendraient de l’abbaye d’Ainay[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Façade nord.

Au XIIe siècle, l’abbaye d’Ainay possédait dans la ville un prieuré dont la chapelle dédiée à Notre-Dame. Elle fut toutefois démolie en 1369[3] afin de faire place aux fossés de la ville et est transférée dans l’enceinte fortifiée. En 1683, l’édifice est rectangulaire et précédée d’une galonnière.

Devenant trop petite pour accueillir l'ensemble de la population, l'église fut agrandie. L'architecte, le sieur Verne, se chargea du devis et Caristia de Montluel, l’entrepreneur du chantier dépense 50 000 livres. Or au début des travaux, il fut décidé de reconstruire en totalité l'édifice. Les travaux furent alors confiés à Caristia et se déroulèrent entre le et le [3].

En 2008, l'édifice est inscrit au titre des monuments historiques[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Église Notre-Dame », notice no PA01000028, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. Église de Pont-de-Veyle, sur ain-tourisme.com.
  3. a b et c Église Notre-Dame, Bulletin municipal 2009 n°17, p.18, sur pont-de-veyle.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]