Écosystème minimum viable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Écosystème Minimum Viable (ou MVE Minimum Viable Ecosystem en anglais) est une méthodologie ayant pour objectif le codéveloppement d’un écosystème d’acteurs. Le concept de MVE est apparu en 2003 dans le livre The Wide Lens[1] sur les écosystèmes d’entreprises par Dr. Ron Adner professeur en stratégie et en entrepreneuriat de la Tuck School of Business au Dartmouth College.

Dans le développement de projet IT, la méthodologie MVE est utilisée pour la cocréation de nouveaux écosystèmes d’entreprises, afin de concevoir de nouveaux produits et services[2]. Elle peut inclure le codéveloppement d’un Produit Minimum Viable (MVP).

Alors que le MVP a pour objectif le développement de nouvelles fonctionnalités d’un produit, le MVE se concentre sur le développement d’un écosystème d’entreprises, c’est une démarche principalement stratégique.

Le MVE est basé sur des principes d’innovation ouverte et de coopétition[3]. Plus récemment, les projets dans le domaine de la blockchain et des DLT, utilise cette méthodologie afin de faciliter l’innovation et le développement de nouvelles solutions décentralisées[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ron Adner, The Wide Lens: What Successful Innovators See That Others Miss, (ISBN 978-1591846291, lire en ligne), p. Chapitre 5
  2. « La blockchain : au-delà du Produit Minimum Viable (MVP), l’Écosystème Minimum Viable (MVE) », sur OCTOtalks, blog,
  3. Isckia Thierry, « Ecosystèmes d'affaires, stratégies de plateforme et innovation ouverte : vers une approche intégrée de la dynamique d'innovation », Management & Avenir,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Michael Lewrick, LIVE from Crypto Valley Blockchain, Crypto and the new Business Ecosystems, Broché, (ISBN 978-3800659524, lire en ligne)