École supérieure de commerce de Tunis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
École supérieure de commerce de Tunis
LOGO ESCT.jpg
Logo de l'École supérieure de commerce de Tunis.
Histoire et statut
Fondation
Type
École nationale publique
Régime linguistique
Recteur
Jouhaina Gherib
Directeur
Kamel Naoui
Localisation
Campus
Localisation
Pays
Divers
Site web

L'École supérieure de commerce de Tunis (ESCT) est une école de commerce située à La Manouba en Tunisie. Elle est créée en 1987 et se situe sur le campus de l'université de La Manouba[1].

L'ESC Tunis se veut une institution pluridisciplinaire : elle assure des formations dans différentes spécialités, y compris les études commerciales, la gestion des institutions financières ou encore l'informatique de gestion. De plus, l'école fait partie du programme d'échanges d'étudiants Erasmus[2].

En 2011, elle est classée neuvième dans le classement des meilleures écoles de commerce africaines par Jeune Afrique[3].

Diplômes[modifier | modifier le code]

Locaux de l'École supérieure de commerce de Tunis.

Elle offre à ses étudiants les diplômes suivants :

  • Licences fondamentales/appliquées : LF et LA en gestion, LF et LA en économie, LF et LA en informatique de gestion ;
  • Masters de recherche : MR en gestion des organisations, MR en économie, banque, finance et commerce international ;
  • Masters professionnels : MP en finance, MP en marketing, MP en management ;
  • Masters IDIAG : MR en informatique décisionnelle et intelligence appliquée à la gestion (en partenariat avec l'Institut des hautes études commerciales de Carthage).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Julien Clémençot, « Le palmarès 2011 des meilleures écoles de commerce africaines », sur jeuneafrique.com, (consulté le 19 juin 2019)
  2. Joseph Dauce et Jean-Marc De Jaeger, « Étudier à Tunis : 5 formations d'excellence », Le Figaro,‎ (ISSN 1241-1248, lire en ligne, consulté le 7 juin 2019)
  3. Julien Clémençot, « Business schools. L'élite passée au crible » [PDF], sur esct.rnu.tn, (consulté le 8 juin 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]