Viola Dana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Viola Dana

Description de cette image, également commentée ci-après

Viola Dana en 1924

Nom de naissance Virginia Flugrath
Naissance 26 juin 1897
New York (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 3 juillet 1987 (à 90 ans)
Woodland Hills, Los Angeles, (États-Unis)
Profession Actrice

Viola Dana est une actrice américaine du cinéma muet, née à New York le 26 juin 1897, décédée à Woodland Hills, Los Angeles (États-Unis), le 3 juillet 1987.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née Virginia Flugrath à Brooklyn, New York, Viola Dana fait partie d'une fratrie de sœurs actrices, avec Shirley Mason et Edna Flugrath. Lorsqu'elle tourne dans son premier film à treize ans, en 1910, A Christmas Carol, d'Edison, Viola Dana a déjà joué sur scène comme jeune danseuse et actrice. Mais c'est en 1915 dans The Stoning, drame de Charles Brabin que Dana se fait remarquer et accède au vedettariat. Elle travaille pour la MGM de 1916 à 1924, mais, lasse de se voir offrir toujours "le même rôle dans la même comédie..(...) jusqu'à ce que la tête me tourne"[1], elle quitte la MGM et obtient un contrat avec la Paramount Pictures. Elle tourne alors dans Merton of the movies (Les gaités du cinéma) de James Cruze en 1924, considéré comme son meilleur rôle. Mais sa vie privée est assombrie par de nombreuses disparitions rapprochées, puis l'avènement du cinéma parlant met un terme à sa carrière à la fin des années 1920. On la retrouve avec sa sœur Shirley dans The Show of Shows de John G. Adolfi, puis dans Two sisters de Scott Pembroke en 1929. Après une dernière apparition dans The Strange Case of Poison Ivy de Lester Neilson en 1933, elle se retire du cinéma.

Elle meurt quelques jours après son 90e anniversaire. Elle possède une étoile sur le Hollywood Walk of Fame.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. 500 stars d'Hollywood et d'ailleurs, p.22; Ed. Gründ, 1985