Tsambouna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tsambounas des Cyclades et du Dodécanèse (musée des instruments traditionnels d'Athènes)
Détails des tuyaux (de gauche à droite: Ikaria, Céphalonie, Kalymnos, Karpathos)

La tsambouna (Τσαμπούνα)[1] ou askomadoùra (ασκομαντούρα, hautbois à outre) est une cornemuse rencontrée dans les îles grecques. Elle se différencie de la gaida continentale par la juxtaposition des tuyaux de jeu et de bourdon.

Facture[modifier | modifier le code]

Elle est fabriquée par le musicien lui-même, à partir d'une peau de chèvre, ou de mouton, retournée. Elle a la particularité d'avoir un seul tuyau double consistant en un morceau de bois d'olivier ou de roseau creusé afin d'y insérer deux tuyaux de roseau avec une anche :

  • le tuyau mélodique a 25 cm de long, 5 trous, et se termine par un pavillon en corne
  • le bourdon dont la hauteur n'est pas réglable.

S'y ajoute le bouffoir, à la perce soit droite soit conique, en bois ou roseau, de 12 cm de long.

Seules quelques pyrogravures servent de décorations.

Jeu[modifier | modifier le code]

L'échelle est diatonique, et on y joue la musique traditionnelle, notamment les danses, à la période de Noël, Pâques et Carnaval, ainsi qu'aux fêtes patronales. Elle se joue en solo ou accompagnée soit de percussions, tels le toumbaki (Cyclades), soit de luth laouto et/ou d'une lyra (Crète, Dodécanèse).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. parfois transcrit tsampouna

Liens externes[modifier | modifier le code]