Tracker solaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tracker.
image Tracker
Tracker à Toledo, Espagne

Un tracker solaire ou suiveur de Soleil est une installation de production d’énergie solaire utilisant le principe de l'héliostat. C'est une structure portante qui permet d'orienter des panneaux solaires afin d'en augmenter la productivité.

Principe de fonctionnement[modifier | modifier le code]

Son principe de fonctionnement est de s'orienter vers le Soleil tout au long de la journée, ce qui a pour effet d’augmenter la production d’énergie de manière substantielle.

En effet, la position du soleil varie constamment, à la fois pendant la journée, mais aussi pendant les différentes périodes de l’année. Le tracker permet ainsi de placer au mieux le panneau par rapport au positionnement du Soleil (perpendiculaire au rayonnement si possible).

Suivre le soleil peut se faire sur deux axes : en azimut (d'est en ouest, à mesure de l'avancée de la journée) et en hauteur (selon la saison et, de nouveau, l'avancée de la journée). L'idéal est d'utiliser un tracker à deux axes, mais il en existe aussi avec un seul (typiquement avec un suivi seulement en azimut, l'angle par rapport au sol étant fixé selon l'optimum local, qui dépend de la latitude.

Dans un pays à climat tempéré, l'augmentation de performance entre les panneaux fixes correctement orientés (orientés plein sud) et les trackers varie de 30 % à 45 % selon le tracker.

Le mécanisme de suivi peut utiliser un mécanisme d'horlogerie (en un lieu donné, la meilleure direction d'orientation ne dépend que de l'heure et de la date) ou un dispositif d'asservissement. La puissance nécessaire est toujours très faible (quelques watts) et ne constitue pas un inconvénient.

Un tracker peut, en théorie, porter des modules solaires de n'importe quel type : modules photovoltaïques (PV) "classique" , CPV (photovoltaïque concentré) ou CSP (thermique : Tour ou Stirling). Mais, en pratique, seuls quelques trackers le peuvent car les coûts induits (investissement supérieur) sont élevés et les inconvénients (maintenance, risques supplémentaires) nombreux.

Chaque tracker peut supporter de 4 à 220 m² de panneaux.

Les principales caractéristiques différenciant les trackers sont les suivantes :

  • Le gain en production électrique (par rapport à des panneaux solaires fixes)
  • L'orientation mono ou multi axiale
  • La précision du positionnement vis-à-vis du soleil (type d'asservissement)
  • La robustesse (tenue au vent) et la fiabilité
  • Le coût

Fabricants[modifier | modifier le code]

LTE - Les Traqueurs d'Energies[1] et Exosun[2] font partie des principaux constructeurs et installateurs de Tracker en France. Desimone[3] est le seul fabricant belge de trackers.

La start-up française HeliosLite, basée à Savoie Technolac au Bourget-du-Lac, propose des trackers solaires biaxe dont le fonctionnement innove par rapport aux structures classiques : le tracker tourne d’abord sur un axe horizontal, puis ses “voiles” pivotent perpendiculairement, ce qui permet de se passer des habituelles fondations en béton, imposantes et coûteuses, pour utiliser un ancrage par haubans, légers et moins onéreux. En diminuant ainsi par dix la quantité de béton et par deux celle du métal, HeliosLite affirme pouvoir réduire de moitié les coûts d’installation[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]