Terrorisme en Indonésie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terrorisme en Indonésie s'est majoritairement développé au XXIe siècle. La plupart des attentats est attribué à la Jemaah Islamiyah, un groupe terroriste islamiste affilié à al-Qaida[1].

En 2000, l'attentat du Jakarta Stock Exchange fit 15 morts par l'explosion d'une voiture piégée. La même année, une série de bombes explosent à la veille dans Noël dans plusieurs lieux de l'archipel. Ces attentats visent les églises et font 18 morts. En 2002 a lieu l'attentat de plus meurtrier de l'histoire du pays. L'attentat de Bali fait 202 victimes. En 2003, l'attentat de l'hôtel Mariott de Jakarta fait 12 morts et 150 blessés. En 2004, l'attentat de l'ambassade d'Australie à Jakarta fait 9 victimes. En 2005, une nouvelle série d'attentats touche Bali et fait 20 morts. Le 17 juillet 2009, un attentat à la bombe touche deux hôtels (JW Marriott et Ritz-Carlton) à Jakarta et fait au moins 9 victimes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) SC/7548, Nations Unies