Tenor Saw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tenor Saw

Nom de naissance Clive Bright
Naissance 12 février 1966
Kingston
Drapeau de la Jamaïque Jamaïque
Décès Août 1988
Houston, Texas
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Ragga
Années actives 19841988
Labels Techniques Records
Sprint Records
VP Records

Tenor Saw, de son vrai nom Clive Bright, (12 février 1966 à Kingston – août 1988 à Houston, Texas) est un singjay jamaïcain.

Carrière[modifier | modifier le code]

Tenor Saw passe son enfance dans la paroisse de Saint Andrew. Roll Call, son premier single, paraît sur le label Powerhouse du producteur George Phang (en)[1]. Il se fait connaître en 1985 grâce au single Ring the Alarm, basé sur le riddim Stalag 17[2],[3]. Le disque est édité par le label Techniques Records de Winston Riley (en)[4],[5]. Son premier album, Fever, est produit par Sugar Minott[1].

Tenor Saw décède, à l'âge de 22 ans, dans des circonstances non élucidées. On a retrouvé son corps en décomposition dans des buissons le long d'une route à Houston en août 1988. Plusieurs hypothèses ont été avancées : la première est qu'il aurait été tué par balle et la deuxième, qu'il aurait été victime d'un chauffard qui se serait enfui. Mais son mentor, Sugar Minott, a déclaré qu'il serait décédé d'une pneumonie[6].

L'album Wake the Town est édité après sa mort[2],[3].

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

Tenor Saw contribue à l'émergence du genre ragga durant les années 1980[2]. Il influence d'autres chanteurs jamaïcains comme Junior Reid et Frankie Paul[1].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1986 : Fever (Sprint Records)
  • 1992 : Wake the Town (VP Records)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Sacha Walters, « Tenor Saw still on dancehall's roll call », Jamaica Gleaner (en),‎ 31 août 2008
  2. a, b et c David Vlado Moskowitz, p. 289
  3. a et b (en) Steve Huey, « Biographie de Tenor Saw », Allmusic
  4. (en) Mel Cooke, « Winston Riley remembered for standout production », Jamaica Gleaner (en),‎ 22 janvier 2012
  5. (en) Howard Campbell, « Unsung: Tenor Saw still ringing on », The Jamaica Observer (en),‎ 18 mai 2012
  6. (en) « Tenor Saw still on dancehall's roll call », Jamaica Gleaner (consulté le 22 septembre 2013)