StrixDB

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
StrixDB
Image illustrative de l'article StrixDB
Logo

Développeur Olivier Poirel
Environnements Windows
Langues Anglais
Type Web sémantique
Site web www.strixdb.com

StrixDB est une base de données dédiée RDF. Elle est conçue pour permettre la manipulation et le raisonnement pour des graphes RDF de taille moyenne.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

StrixDB a les caractéristiques suivantes :

  • requêtes avec SPARQL et modifications avec SPARQL/Update.
  • inférence dans SPARQL avec des règles Datalog (règles avec récursion, négation et négation dans la récursion).
  • propriétés ACID (atomicity, consistency, isolation, durability). StrixDB utilise le SGBD Gigabase.
  • serialisation des graphes RDF au format standard XML ou Turtle.


StrixDB peut être utilisé :

  • en tant que serveur SPARQL (utilisation en tant que module d'un serveur HTTP Apache).
  • en tant qu'application avec le langage de script Lua.
  • appelé par tout langage de programmation en tant que DLL.

La résolution Datalog utilise une variante de l'algorithme SLG[1] adaptée aux triples RDF.


Exemples de règles[modifier | modifier le code]

Les règles s'expriment dans une syntaxe inspirée de Datalog ou de Turtle. En supposant que la ressource http://myserver/famillyRules contienne les règles suivantes :

prefix ns: <http://myserver/familly#>.
prefix foaf: <http://xmlns.com/foaf/0.1/>.
{?x ns:ancestorOf ?y } :- {?x ns:parentOf ?y}
{?x ns:ancestorOf ?y} :- {?x ns:parentOf ?z. ?z ns:ancestorOf ?y}
 
ns:motherOf(?mother,?child) :- ns:parentOf(?mother,?child), not ns:fatherOf(?mother,?child).
 
ns:fatherOf(?f,?child) :- ns:parentOf(?f,?child), not foaf:gender(?f,foaf:female).


Les règles peuvent être utilisées dans une requête SPARQL en utilisant la clause USING. Cette clause, spécifique à StrixDB est similaire à la clause FROM.

PREFIX ns: <http://myserver/familly#>
SELECT ?person ?ancestor
USING <http://myserver/famillyRules>
WHERE { ?person ns:ancestorOf ?ancestor }

Exemple de raisonnement OWL[modifier | modifier le code]

Les règles suivantes implementent le raisonnement sur les propriétés d'OWL. Remarque: les prédicats peuvent être des variables.

?p(?x,?y) :- a(?p, owl:SymmetricProperty), ?p(?y,?x).
 
?p(?x,?y) :- a(?p, owl:TransitiveProperty), ?p(?x,?z), ?p(?z,?y).
 
?invers1(?x,?y) :- owl:inverseOf(?invers1,?invers2), ?invers2(?y,?x).
?invers1(?x,?y) :- owl:inverseOf(?invers2,?invers1), ?invers2(?y,?x).
 
?equiv1(?x,?y) :- owl:equivalentProperty(?equiv1,?equiv2), ?equiv2(?x,?y).
?equiv1(?x,?y) :- owl:equivalentProperty(?equiv2,?equiv1), ?equiv2(?x,?y).
 
?p(?x,?y) :- rdfs:subPropertyOf(?p1,?p), ?p1(?x,?y).

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Tabled Evaluation with Delaying for General Logic Programs - Weidong Chen, David S. Warren (1996)