Storage Management Initiative - Specification

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

SMI-S (sigle pour Storage Management Initiative - Specification) est une spécification de norme de gestion du stockage, analogue à ce qu'est SNMP pour les équipements réseau informatique. C'est une norme ANSI développée et maintenue par le SNIA.

Le principal objectif de la norme SMI-S est de permettre une certaine interopérabilité entre constructeurs d'équipements de stockage SAN.

Historique[modifier | modifier le code]

Initialement développée en 2000 sous le nom Bluefin[1] par un groupement de partenaires appelé Partner Development Process, SMI-S 1.0 a été publié en 2002, et est devenu un standard ANSI en 2004 (ANSI 388-2004). La version 1.1 sort en 2005. La version 1.03 est devenue une norme ISO en 2006 sous le n° IS24775-2006. La version v1.4 est publiée en 2009, la v1.6 est publiée en février 2012[2].

Principe[modifier | modifier le code]

SMI-S définit des profils d'administration DMTF pour les équipements de stockage. La spécification SMI-S est découpée en profils et sous-profils. Les entités SMI-S sont divisées en deux catégories:

  • Client (applications implantées virtuellement n'importe où dans le réseau)
  • Serveur (éléments gérés dans la Fabric SAN)

Les éléments serveurs peuvent être des HBA, des baies de disques, des switchs, etc...

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.guideinformatique.com/fiche-smi_s-499.htm
  2. « Storage Management Initiative Specification v1.6 », sur snia.org (consulté le 10 octobre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]