Sine populo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sine populo est une expression latine pour désigner une messe célébrée en l'absence d'assemblée (en latin, littéralement : "sans peuple").

Description[modifier | modifier le code]

Toute messe est un acte du culte public, rendu à Dieu au nom du Christ et de l'Église. La dénomination, parfois employée, de « messe privée » est donc impropre.

Selon la tradition antique de l'Église, le prêtre ne peut pas la célébrer sans l'assistance d'au moins un fidèle. Ainsi, le Père de Foucauld est resté quatre années dans son ermitage de Tamanghasset sans pouvoir célébrer la messe, avant d'obtenir du Saint-Siège une autorisation exceptionnelle. Cette loi a toujours été appliquée jusqu'au Code de droit canonique de 1983, qui maintient cette obligation, en admettant toutefois une dérogation « pour une cause juste et raisonnable » (can.906).

La présentation générale du Missel romain de 1970 prévoyait une forme de la célébration de la messe en l'absence de peuple, définie comme « célébrée par un prêtre qui n’a qu’un seul ministre pour l’assister et lui répondre ».

L'Institutio generalis approuvée par Jean-Paul II le 10 avril 2000, traite, quant à elle, de « La Messe avec l'assistance d'un seul servant ». En l'absence de celui-ci, ou sans quelque fidèle, à moins d'une cause juste et raisonnable, la célébration ne peut avoir lieu.