Riisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le riisme est une modification non-sexiste et facilitante de l'espéranto.

Comment le riisme modifie l'espéranto[modifier | modifier le code]

En espéranto riiste :

  • Le pronom ri remplace les pronoms li et ŝi (qui se traduisent respectivement par il et elle). On n'utilise donc plus li et ŝi.
  • Le suffixe -iĉ est utilisé pour former la déclinaison masculine des racines et mots. Ce suffixe forme donc une symétrie avec le suffixe -in qui forme le féminin. On utilise ces suffixes pour préciser ou insister sur le sexe, si nécessaire.
  • De manière générale, un radical sans suffixe -iĉ ou -in n'indique pas le sexe. De plus, les vingt mots qui indiquent traditionnellement le sexe masculin et qui ont des formes féminines correspondantes avec le suffixe -in, doivent recevoir un sens asexué. Par exemple, dentisto (dentiste) peut être un homme ou une femme; (ge)patro est un père ou une mère. Toutefois, s'il y a danger de confusion, par exemple en parlant à quelqu'un qui ignore le riisme, on peut ajouter le préfixe ge-, quand aucun des deux suffixes -iĉ- et -in- ne sont utilisés.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Cela constitue une facilitation principalement pour les personnes parlant finnois ou chinois, car le pronom de la troisième personne, dans ces langues, ne connaît pas de distinction entre le sexe masculin et féminin. Par exemple, en finnois, on a hän (=elle, il) et se (=ça).

Le riisme n'augmente pas le nombre de formes. L'espéranto riiste et l'espéranto non-riiste ont trois formes : une forme non marquée et deux formes marquées. La différence est dans la correspondance de ces formes avec le sexe :

  • non-riisme : la forme non marquée est le masculin, et les deux formes marquées sont les formes féminines et neutres. Par exemple, patro « père », patrino « mère » et gepatroj « parents de sexe non spécifié » (ge- veut dire les deux).
  • riisme : la forme non marquée est sans sexe, et les deux formes marquées sont les formes féminine et masculine. Par exemple, patro « parent de sexe non spécifié », patrino « mère » et patriĉo « père »

Le riisme n'élimine pas le préfixe ge- afin de permettre aux riistes de communiquer avec des non-riistes sans confusion. Un riiste parlant à un non-riiste peut ajouter le préfixe ge- quand ni les suffixes -iĉ- ou -in- ne sont utilisés et que l'usage non-riiste indiquerait traditionnellement le masculin.

Toutefois, pour la majorité des mots, l'usage non-riiste est en asexué, et ge- n'est pas requis. Par exemple : dentisto est un dentiste de sexe non spécifié dans les deux conventions, et il n'y a pas besoin de dire gedentisto. Les principaux mots où le préfixe ge- peut être utilisé sont :

  • avo edzo fianĉo filo frato kuzo nepo nevo onklo patro vidvo
  • bubo knabo viro
  • fraŭlo grafo princo reĝo sinjoro
  • amiko

Les critiques du riisme considèrent l'élimination de li et ŝi comme étant une faute majeure, affirmant que les pronoms non neutres sont utiles pour les mêmes raisons d'insistance et de précision que les suffixes -iĉ- et -in-, et que tandis que le riisme élimine un déséquilibre sexuel pour les noms, son exigence que li et ŝi disparaissent totalement (au lieu d'être utilisables dans les cas où on veut préciser ou insister sur le sexe) introduit un déséquilibre sexuel entre les noms et les pronoms. L'ido a résolu ce problème en possédant toutes ces formes.

Liens externes[modifier | modifier le code]