Reebok Freestyle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une paire de Reebok Freestyle

La Reebok Freestyle est une chaussure de sport qui a été introduite en 1982 et conçue pour les exercices de fitness et d’aérobic. Elle s’est rapidement imposée pour devenir l'une des chaussures de sport les plus populaires. En 1984, la chaussure a représenté plus de la moitié des ventes de Reebok. La Freestyle est devenue une icône de la mode des années 1980, période où le sportswear est à son apogée dans la mode, et est encore fabriquée plusieurs décennies plus tard.


Versions[modifier | modifier le code]

En plus des classiques versions basses et hautes et de différentes couleurs, Reebok a réalisé différentes collections de sa Freestyle, comme la gamme Anniversary, pour les 25 ans de la célèbre chaussure. Le plus souvent, les différents modèles de ces chaussures sont réalisées en cuir. À la fin des années 1980, le seul modèle a été légèrement modifié avec le mot « Reebok » élargi et déplacé du centre vers le bord inférieur de la semelle (à l'arrière de la chaussure). En 1987, Reebok a présenté le « White 'n Brights » freestyle qui avait des éclaboussures de couleur turquoise, rouge, jaune et bleu nuit. Ces couleurs ont été ajoutées à la doublure en éponge, les lacets, les logos, et la semelle. Vers les années 2000, Reebok arrête la production de ses modèles provenant des usines des Philipines pour se concentrer vers la Chine et le Vietnam, proposant des Freestyle au cuir moins doux et moins souple[réf. nécessaire].

Usage sportif[modifier | modifier le code]

La Freestyle est une des premières chaussures de sport à être spécifiquement conçue pour les femmes et a été présentée à un moment où l’engouement pour l’aérobic et le fitness était fort. Les femmes ont été séduites par son style et son confort. Son utilisation s'est rapidement étendue à la marche, les salles de musculation, la danse, le cheerleading.

Reebok a parrainé le Los Angeles Laker Girls à la fin des années 1980 et leur a fourni des Freestyle blanches. Depuis, la plupart des équipes de cheerleading, de danse et d’aérobic ont utilisé les Freestyle.

Modèles[modifier | modifier le code]

  • Reebok Freestyle High (qui comprend un col matelassé au niveau de la cheville)
  • Reebok Freestyle Low (qui ne comprend pas le col matelassé au niveau de la cheville)

Mode[modifier | modifier le code]

En dehors des salles de gym et de fitness, le Freestyle se répand rapidement dans les rues en lançant une mode casual. Les femmes peuvent porter des Freestyle avec des jeans, shorts, sweatpants, collants ou des leggings, et même en tant que chaussures de travail. Dans les années 1980, la Freestyle a souvent été vu avec des grosses chaussettes de gym qui sont généralement tendues sur le bas de la jambe de pantalon de contribuer à mettre en relief la chaussure. L'actrice Cybill Shepherd portait une paire de couleur orange vif, avec une robe noire sans bretelles, à l'Emmy Awards 1985. Certaines femmes possèdent plus d'une couleur de freestyles permettant à certains de porter des chaussures de deux couleurs différentes, comme le blanc et le noir ou rouge et jaune. Cette tendance a eu lieu après la série télévisée de Punky Brewster.

La mode des Freestyle a récemment été relancée à travers le look de la chanteuse Yelle, qui porte des paires de Freestyle de toutes les couleurs dans presque toutes ses apparitions publiques et sur scène.

La mode du vintage, ainsi que les différences de fabrication entre les nouvelles et anciennes Freestyle, font que les vieux modèles d'avant 2003 sont recherchés par les collectionneurs ainsi qu'une clientèle qui la considère comme étant indémodable[réf. nécessaire].

25e anniversaire[modifier | modifier le code]

La Freestyle a célébré son 25e anniversaire avec une collection spéciale de six éditions limitées de chaussures. Cet évènement a débuté à New York le 1er mars 2007. L'événement a été parrainé par Reebok et s’intitulait « Freestyle Forever ». Il incluait des célébrités et mettait en évidence les moments du passé et du présent de l’histoire de la Freestyle.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :