Récepteur constitutif des androstanes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CAR.

Le récepteur constitutif des androstanes (constitutive androstane receptor, CAR) est une protéine de la superfamille des récepteurs nucléaires, famille des récepteurs à ce jour orphelins.

Structure[modifier | modifier le code]

Mécanisme d'action[modifier | modifier le code]

Son mécanisme d'action est relativement particulier au sein de la famille des récepteurs nucléaires puisque qu'il est en fait constitutivement, cad en permanence, lié à ses éléments de réponse spécifique en l'absence de ligands, et que c'est la liaison de certains d'entre eux (dont les androstanes) qui va dissocier CAR des promoteurs de ses gènes cibles et inhiber leur expression[1]. À l'inverse un certain nombre de ligands chimiques ou xénobiotiques, comme le phénobarbital, va activer CAR selon un mode classique pour les récepteurs nucléaires, et induire entre autres des gènes de détoxification comme le cytochrome p450. CAR peut également être activé de manière indirecte par des molécules non liées comme le phénobarbital ou la carbamazépine potentiellement par l'activation d'une protéine kinase, l'AMP-Kinase[2],[3].

CAR agit sous forme d'un hétérodimère CAR-RXR.

Fonctions[modifier | modifier le code]

Les fonctions du CAR sont principalement associées à la détoxification des cellules exposées à des xénobiotiques, principalement au niveau du foie.

Physiopathologie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Androstane metabolites bind to and deactivate the nuclear receptor CAR-β, BM Forman et al., Nature 395, 612-615 (8 October 1998)
  2. Stimulation of AMP-activated protein kinase is essential for the induction of drug metabolizing enzymes by phenobarbital in human and mouse liver, Rencurel F, Foretz M, Kaufmann MR, Stroka D, Looser R, Leclerc I, da Silva Xavier G, Rutter GA, Viollet B, Meyer UA. Molecular Pharmacology 2006;70(6):1925-34.
  3. AMP-activated protein kinase mediates phenobarbital induction of CYP2B gene expression in hepatocytes and a newly derived human hepatoma cell line, Rencurel F, Stenhouse A, Hawley SA, Friedberg T, Hardie DG, Sutherland C, Wolf CR. Journal of Biological Chemistry 2005;280(6):4367-73