Point Pleasant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Point Pleasant, entre le bien et le mal et Point Pleasant (Ohio).
Point Pleasant
Image illustrative de l'article Point Pleasant
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de la Virginie-Occidentale Virginie-Occidentale
Comté Mason
Démographie
Population 4 637 hab. (2000)
Densité 580 hab./km2
Géographie
Coordonnées 38° 51′ 27″ N 82° 07′ 43″ O / 38.8575, -82.12861138° 51′ 27″ Nord 82° 07′ 43″ Ouest / 38.8575, -82.128611  
Superficie 800 ha = 8,0 km2
· dont terre 6,2 km2 (77,5 %)
· dont eau 1,8 km2 (22,5 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Localisation
Carte du comté de Mason
Carte du comté de Mason

Géolocalisation sur la carte : Virginie-Occidentale

Voir sur la carte administrative de Virginie-Occidentale
City locator 14.svg
Point Pleasant

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Point Pleasant

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Point Pleasant
Liens
Site web http://www.ptpleasantwv.org

Point Pleasant est une ville des États-Unis, siège du comté de Mason en Virginie-Occidentale, et située au confluent des rivières Kanawha et Ohio (4 637 habitants selon le recensement de 2000.)

Événements historiques[modifier | modifier le code]

La mission de Céloron[modifier | modifier le code]

En 1749 l'explorateur français Pierre Joseph Céloron de Blainville affirme la souveraineté française sur la vallée de l'Ohio en enterrant au confluent de l'Ohio et de la Kanawha une plaque de plomb, dite « de Point Pleasant »[1]. Voir photo

En 1749 l'explorateur français Pierre Joseph Céloron de Blainville affirme la souveraineté française sur la vallée de l'Ohio en enterrant au confluent de l'Ohio et de la Kanawha une plaque de plomb, dite « de Point Pleasant. »[1]

Le texte suivant y est gravé :

« L'AN 1749 DV REGNE DE LOVIS XV ROY DE FRANCE, NOVS CELORON, COMMANDANT D'VN DETACHEMENT ENVOIE PAR MONSIEVR LE MIS. DE LA GALISSONIERE, COMMANDANT GENERAL DE LA NOUVELLE FRANCE POVR RETABLIR LA TRAN QUILLITE DANS QUELQUES VILLAGES SAUVAGES DE CES CANTONS, AVONS ENTERRE CETTE PLAQUE AU CONFLUENT DE L'OHIO ET DE TCHADAKOIN CE 29 JVILLET, PRES DE LA RIVIERE OYO AUTREMENT BELLE RIVIERE, POUR MONUMENT DU RENOUVELLEMENT DE POSSESSION QUE NOUS AVONS PRIS DE LA DITTE RIVIERE OYO, ET DE TOUTES CELLE~ QUI Y TOMBENT, ET DE TOUTES LES TERRES DES DEUX COTES JVSQVE AVX SOURCES DES DITTES RIVIERES AINSI QV'EN ONT JOVY OU DV JOVIR LES PRECEDENTS ROIS DE FRANCE, ET QU'ILS S'Y SONT MAINTENVS PAR LES ARMES ET PAR LES TRAIT TES, SPECIALEMENT PAR CEVX DE RISWICK D'VTRECHT ET D'AIX LA CHAPELLE. »

La mission de Céloron fut un échec diplomatique, les nations amérindiennes locales restant pro anglaises, et les négociants anglais présents dans la région refusant de partir. Ce fut le prélude a une série d'évènements conduisant à la perte de la Nouvelle-France, à la domination de l'Amérique du Nord par les Britanniques, et finalement à la guerre d'indépendance.

Sur le plan géographique, par contre, la mission de Céloron est à l'origine de la toute première carte de la vallée de l'Ohio, établie par le père jésuite Joseph Pierre de Bonnecamps.

La bataille de Point Pleasant[modifier | modifier le code]

Le 10 octobre 1774 eut lieu la bataille de Point Pleasant, à l'issue de laquelle les miliciens de Virginie menés par colonel Andrew Lewis ont sommairement exécuté le chef shawnee Cornstalk. L'événement est célébré à Point Pleasant comme étant la première bataille de la guerre d'indépendance, une distinction rendue officielle par un acte du Congrès des États-Unis en 1910.

L'effondrement du Silver Bridge[modifier | modifier le code]

Le 15 décembre 1967, le Silver Bridge, sur lequel passe l'autoroute 35 reliant Point Pleasant à Kanauga (Ohio), s'effondre dans la rivière Ohio, causant la mort de 46 personnes. La responsabilité de l'accident est attribuée à la défaillance d'une seule barre à œil d'une suspension à chaîne.

Les apparitions de l'homme-papillon[modifier | modifier le code]

Ce dernier événement est précédé de 1966 à 1967 d'apparitions d'une (ou plusieurs) mystérieuse(s) créature(s) ailée(s), qui semble(nt) parfois apparaître durant les instants précédant une catastrophe (et notamment celle du pont autoroutier). Ces apparitions ont inspiré un livre en 1975 (La Prophétie des ombres, titre original The Mothman Prophecies, de John A. Keel), puis un film en 2002 (avec Richard Gere et Laura Linney dans les rôles principaux).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Céloron plate, Virginia Historical Society : Learn about the only surviving Céloron plate. », sur www.vahistorical.org,‎ 27 septembre 2014 09:10:54 (consulté le 27 septembre 2014 09:10:54)