Plage braille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une plage braille et un clavier.

Une plage braille (en anglais refreshable Braille display) est un dispositif électro-mécanique utilisé par les aveugles pour afficher en temps réel des caractères braille, le plus souvent issus d'un ordinateur. Habituellement, ces caractères apparaissent sous forme de points saillants sur une surface plane (papier spécifique en général). On parle également de plage tactile braille, de plage tactile, de plage braille à affichage éphémère, d’afficheur braille.

Il est aussi possible d’associer ce dispositif à un système de synthèse vocale. La personne aveugle utilisera l’un, l’autre, ou les deux systèmes simultanément en fonction des circonstances.

Matériels[modifier | modifier le code]

Le caractère braille informatique[modifier | modifier le code]

Une plage braille utilisée avec un netbook.

Le braille standard, avec ses 6 points, ne permet que peu de combinaisons pour coder les caractères. Certains caractères, comme les majuscules ou les chiffres ont été codés sur deux caractères braille afin de pallier cette limite. Malheureusement, l’utilisation de ce type de codage s’avère mal adaptée à l’informatisation. Aussi pour l’informatique utilise-t-on un braille à 8 points au lieu de 6. Les deux points supplémentaires sont placés en dessous de la cellule braille classique. Le point 7 sous le point 3 et le point 8 sous le point 6. Ainsi, le braille informatique permet 256 combinaisons (2 puissance 8), soit une correspondance exacte avec la table ASCII utilisé en informatique. En particulier, les lettres minuscules et majuscules peuvent être différenciées grâce au point 7.

Fonctionnement (description simplifiée)[modifier | modifier le code]

Chacun des 8 points de la matrice correspondant à un caractère braille informatique est relié à un des 2 points d’appui d’un levier, l’autre point d’appui étant relié à un cristal piézoélectrique ; lorsqu’une tension électrique est appliquée à ce cristal, sa taille varie et donc le levier agit sur le point correspondant. Il y a donc un cristal pour chaque point de chaque caractère braille. Une plage braille de 40 caractères comportera donc 320 cristaux et leviers (c’est-à-dire 320 activateurs).

Plage braille reliée à un ordinateur[modifier | modifier le code]

Historiquement, c’est la plage braille reliée à un micro-ordinateur qui est apparue en premier et est toujours largement utilisée. La personne aveugle effectue ses saisies sur un clavier classique et lit sur la plage braille une partie de ce qui s’affiche à l’écran. Ces plages ont un nombre de caractères compris entre 40 et 80.

Plage braille intégrée à un autre dispositif[modifier | modifier le code]

Le bloc-notes braille est un appareil portatif comportant, du point de vue matériel, un clavier braille (parfois un clavier AZERTY), une plage braille de 20 à 40 caractères, une mémoire intégrée, des dispositifs d’interfaçage avec un ordinateur (port USB, Bluetooth, ..) des dispositifs sonores ….

Certaines machines à lire comportent également une plage braille.

Aspects économiques[modifier | modifier le code]

Ces dispositifs sont complexes et ne bénéficient pas d’économie d’échelle ; ils sont donc relativement chers. Selon le nombre de caractères (40 à 80 pour une plage reliée à un ordinateur), les coûts peuvent aller de 5 000 à 10 000 €.

Améliorations possibles[modifier | modifier le code]

Sur certains modèles, la position du curseur est représentée par des points vibrants ou « clignotants » ; il est très fréquent qu’un switch soit associé à chaque caractère pour placer directement le curseur sur l’un d’eux.

Il existe une nouvelle technologie depuis l'an 2000 : affichage braille par roue tournante (rotating-wheel Braille display), elle est développée par NIST. L’un des inventeurs initiaux était John Roberts.[réf. souhaitée]

Les logiciels associés[modifier | modifier le code]

Le logiciel qui contrôle ce type d’affichage est appelé un screen reader (lecteur d’écran).

Il existe trois types de plage braille :

Sous Linux : paramétrage du screen reader BRLTTY[modifier | modifier le code]

Noms des tables utilisées[modifier | modifier le code]

  • CBISF : Code Braille Informatique Standard Français, datant de 1994, pour les applications sous MS-DOS
  • CBFR1252 : Code Braille FRançais, pour la table Windows-1252, destiné aux utilisateurs de terminaux braille ou d’embosseuses

Rendre les sites accessibles[modifier | modifier le code]

Pour être accessible avec une plage braille, un site Web doit respecter les normes WCAG (règles pour l’accessibilité des contenus Web).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références externes[modifier | modifier le code]