Phonebloks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Phonebloks
Phonebloks
Fonctions
Caractéristiques
Mesures

Le Phonebloks est un concept de smartphone modulaire créé par le designer hollandais Dave Hakkens dans le but de réduire les déchets électroniques[1]. Bien que le Phonebloks ne soit pas la première tentative de téléphone modulaire[2], il obtient un soutien notable.

En 2013, Google, via sa filiale de téléphonie mobile, Motorola, a annoncé le lancement du projet Ara afin de développer un smartphone basé sur le modèle du Phonebloks d'ici à janvier 2015[3].

Concept[modifier | modifier le code]

Le Phonebloks se compose d'une carte-mère sur laquelle des blocs, appelés Bloks, peuvent être ajoutés par l'utilisateur du smartphone. Chaque bloc possède une fonctionnalité (appareil photo, batterie, carte mémoire...), l'utilisateur peut moduler le smartphone en fonction de ses besoins[4].

Campagne sur les réseaux sociaux[modifier | modifier le code]

Alors que le concept recevait déjà une large couverture des médias tels que CNN[1], Forbes[4] ou Yahoo ! News, le concept du Phonebloks a eu un retentissement considérable sur les réseaux sociaux comme Twitter, Facebook et principalement sur la plateforme de crowdspeaking Thunderclap avec plus de 950 000 supporteurs et une audience sociale de plus de 380 millions de personnes[5].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Arion McNicoll, « Phonebloks: The smartphone for the rest of your life », CNN.com (consulté le 23 octobre 2013)
  2. Ed Oswald, « Modu looks to make cell phones 'modular' », betanews (consulté le 10 novembre 2013)
  3. Scott Rosenblatt, « Google targeting Project Ara modular phone for January 2015 », CNET,‎ 15 avril 2014 (consulté le 16 avril 2014)
  4. a et b Antony Leather, « Phonebloks - A Customizable Smartphone That Could Revolutionize The Industry », Forbes.com (consulté le 24 octobre 2013)
  5. « Phonebloks mobile phone concept by Dave Hakkens », dezeen magazine (consulté le 10 novembre 2013)