Paradoxe du chat beurré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bande dessinée illustrant l'expérience de pensée.

Le paradoxe du chat beurré est un paradoxe humoristique fondé sur la combinaison sarcastique de deux adages :

  1. un chat retombe toujours sur ses pattes.
  2. une tartine beurrée tombe toujours du côté du beurre.

Le paradoxe apparaît lorsque l'on considère ce qui arriverait si l'on attache une tartine beurrée (face beurrée orientée vers l'extérieur) sur le dos d'un chat, et que l'on lâche le chat depuis une hauteur importante.

Expérience de pensée[modifier | modifier le code]

Une analyse ironique peut conduire à la conclusion que l'expérience produira un effet d'antigravité. Comme ni le beurre ni les pattes ne peuvent finir en l'air, l'ensemble chat-tartine ralentira à l'approche du sol et commencera à tourner, pour finalement atteindre un état stationnaire près du sol tandis qu'il tournera rapidement comme le côté beurré de la tartine et les pattes du chat tenteront d'atterrir[1]. Toujours dans cette analyse ironique, on pourrait régler la quantité de beurre pour égaler la force des pattes du chat.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

  • En 1993, le magazine Omni annonce le gagnant de la 54e compétition. Le paradoxe, envoyé par John Frazee de Kingston de New York remporte le grand prix[2].
  • En juin 2003, Kimberly Miner gagne un Student Academy Award pour son film Perpetual Motion. Miner s'est inspiré d'un article écrit par un camarade de lycée qui avait exploré les implications possibles de l'idée du chat beurré[3],[4].
  • Dans la bande dessinée Jack B. Quick, le personnage titre cherche à tester cette théorie.
  • Le 31 mars 2005, la bande dessinée en ligne Bunny présente le plan Pink bunny pour le « générateur de courant MoggieToast5k à mouvement perpétuel », basé sur la loi de Murphy[5].
  • Dans Science Askew, Donald E. Simanek commente ce phénomène[6].
  • Dans la bande dessinée Kid Paddle, cette théorie est testée.
  • En 2012, la marque de boisson énergisante Flying Horse a mis en scène le paradoxe du chat beurré dans une de ses publicités[7].
  • Le 2 Avril 2011,Chris Torres reprend à son compte cette expérience et créé le Nyan cat,apportant une modification à la théorie: il ne s'agit pas d'une tartine beurrée,mais d'une Pop-Tart. Sa forme la plus réputé et une vidéo virale où l'on peut voir l'animal voler dans l'espace avec un arc en ciel s'échappant de son derrière,sur la musique dite "Nyanyanya!".

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) UoWaikato newsletter[PDF].
  2. (en) Scot Morris, « I have a theory... », Omni, vol. 15, no 9,‎ juillet 1993, p. 96 (lire en ligne).
  3. (en) University of Leeds. Perpetual Motion.
  4. (en) Oscar Nominated Animated Shorts 2003.
  5. (en) Feline cunning and sods law.
  6. (en) Donald E. Simanek, Science Askew: A Light-hearted look at the scientific world, Taylor and Francis, 2001. p. 201. Voir sur Google Books.
  7. Publicité Flying Horse

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]