Panne de courant de juillet 2012 en Inde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Panne de courant de juillet 2012 en Inde
L'Inde avec en rouge foncé les 14 États touchés par la panne
L'Inde avec en rouge foncé les 14 États touchés par la panne
Généralités
Type Panne de courant
Pays Drapeau de l'Inde Inde
Date 02h 48, 30 juillet 2012 (+05h 30)-


20h 30, 31 juillet 2012 (+05:30)

Une panne de courant s'est produite en juillet 2012 en Inde, d'abord le 30 juillet 2012 dans 14 territoires du Nord de l'Inde (en)[1], puis une autre panne le 31 juillet, qui a touché 20 territoires. Il s'agit de la panne la plus importante de l'histoire au nombre d'individus concernés : près de 670 millions[2],[3],[4], environ la moitié de la population indienne. Durant la soirée du 31 juillet 2012, le courant est rétabli dans le Nord, également dans la capitale New Delhi, et dans la moitié de l'Est[5].

Historique[modifier | modifier le code]

30 juillet[modifier | modifier le code]

À h 35 IST (21 h 5 UTC le 29 juillet), toutes les grandes centrales électriques des zones concernées cessent d'alimenter le réseau[6]. Les officiels décrivent cette panne comme la « pire jamais vue »[7].

Durant la journée de la panne, le ministre de l'énergie Sushil Kumar Shinde explique que la cause exacte de cette panne est inconnue, mais que la demande d'électricité était « au-delà de la normale »[6].

Plus de 300 millions d'individus étaient sans courant, soit environ un quart de la population en Inde. Des réseaux ferroviaires et aéroportuaires ont été arrêtés jusqu'à 8 h[8]. Cependant, l'Aéroport international Indira Gandhi de New Delhi est resté en service grâce à un générateur de secours[9].

La panne a causé le « chaos » à l'heure de pointe du lundi matin ; les signalisations dans les transports notamment ne fonctionnaient plus[6]. Les trains ont été immobilisés durant trois à cinq heures[8]. De nombreux services hospitaliers ont fait part de problèmes[6] bien qu'ils soient alimentés par des générateurs de secours[4]. Les services de traitement des eaux ont également été fermés[8]. 80 % du courant a été rétabli en 15 heures[9].

31 juillet[modifier | modifier le code]

Une deuxième panne de courant est survenue à 13 h 32 IST (h 32 UTC), près du Taj Mahal[10], entraînant en cascade des coupures sur les réseaux nord, est et nord-est de l'Inde.

670 millions de personnes ont été affectées, soit la moitié de la population. La panne est attribuée à une combinaison de facteurs structurels – l'Inde depuis 1951 ne parvient pas à atteindre les objectifs de production qu'elle se fixe pour faire face à l'accroissement de sa population et à la hausse du niveau de vie et de consommation électrique – et conjoncturels : une sécheresse a diminué en 2012 les capacités de production hydro-électriques. La capacité de production électrique de l'Inde est de 203 gigawatts, pour une population de 1,2 milliard d'habitants. L'Inde cherche à augmenter sa capacité de 76 gigawatts supplémentaires, ce qui nécessiterait des investissements à hauteur de 400 milliards de dollars[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Power crisis now trips 22 states, 600 million people hit », Deccan Herald,‎ 31 juillet 2012 (consulté le 31 juillet 2012)
  2. (en) « India blackouts leave 700 million without power », sur The Guardian, UK,‎ 31 juillet 2012 (consulté le 31 juillet 2012)
  3. (en) « 620 million without power in India after 3 power grids fail », sur USA Today,‎ 31 juillet 2012 (consulté le 31 juillet 2012)
  4. a et b (en) « India's Mass Power Failure Worst Ever in World History », sur Outlook (consulté le 1er août 2012)
  5. (en) « Power grids fail: Power restoration complete in Delhi & northeast, 50% in eastern region », sur The Economic Times,‎ 31 juillet 2012 (consulté le 31 juillet 2012)
  6. a, b, c et d (en) Sujay Mehuddia and Smriti Rak Ramachandaran, « Worst outage cripples north India », sur The Hindu,‎ 30 juillet 2012 (consulté le 30 juillet 2012)
  7. (en) Sruthi Gottipatti and Niharika Mandhana, « Power Restored to Most of north India », sur The New York Times,‎ 30 juillet 2012 (consulté le 30 juillet 2012)
  8. a, b et c (en) « Power cut causes major disruption in northern India », sur BBC News,‎ 30 juillet 2012 (consulté le 30 juillet 2012)
  9. a et b (en) « Power grid failure makes 370M swelter in dark as India struggles to meet its vast energy needs », sur The Washington Post,‎ 30 juillet 2012 (consulté le 31 juillet 2012)
  10. (en) Gardiner Harris and Heather Timmons, « Half of India Crippled by Second Day of Power Failures », sur The New York Times,‎ 31 juillet 2012 (consulté le 31 juillet 2012)
  11. L'Inde paralysée par une panne électrique historique Les Échos, 1er août 2012

Annexes[modifier | modifier le code]