Novus ordo seclorum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Novus Ordo Seclorum)
Aller à : navigation, rechercher
Le latiniste et secrétaire du Congrès, Charles Thomson.

Novus ordo seclorum (« Nouvel ordre des siècles » en latin) est une devise qui apparait sur le revers du grand sceau des États-Unis dessiné en 1782, lui-même repris sur les billets de 1 dollar depuis 1935.

La phrase est inspirée de la quatrième églogue des Bucoliques de l'auteur latin Virgile :

« Ultima Cumaei venit iam carminis aetas;
Magnus ab integro saeclorum nascitur ordo.
Iam redit et Virgo, redeunt Saturnia regna,
Iam nova progenies caelo demittitur alto. »

Au Moyen Âge, le poème de Virgile était interprété comme une prophétie de la venue du Christ[1]. La devise Novus ordo seclorum a été proposée par Charles Thomson, latiniste impliqué dans la conception du Grand sceau des États-Unis pour signifier l'avènement d'une nouvelle ère américaine à la date de l'indépendance des États-Unis[2], elle-même indiquée sur l'avers du sceau : « MDCCLXXVI ».

Le mot « seclorum » ne signifie pas « séculier » mais est la forme génitive plurielle du mot « saeculum » qui veut dire ici siècle, âge ou ère[3].

La devise est parfois traduite de façon erronée « Nouvel ordre mondial », souvent dans le cadre de théories conspirationnistes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ann Raftery Meyer: Medieval allegory and the building of the new Jerusalem DS Brewer, 2003. ISBN 978-0-85991-796-4
  2. « Novus Ordo Seclorum - Origin and Meaning of the Motto Beneath the American Pyramid », GreatSeal.com
  3. Lewis and Short, A Latin Dictionary: Founded on Andrews' Edition of Freund's Latin Dictionary: Revised, Enlarged, and in Great Part Rewritten by Charlton T. Lewis, Ph.D. and Charles Short, LL.D. The Clarendon Press, Oxford, 1879, s. vv.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]