Murō-ji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le gojû-no-tô du Murô-ji

Le Murô-ji (室生寺) est un temple bouddhique de la préfecture de Nara au Japon (environ 25 km de l'ancienne capitale). Il est affilié à la branche Buzan du Shingon-shû. Il est également connu sous le nom de Nyonin Kôya (女人高野, le mont Kôya pour les femmes) depuis qu'il leur a été ouvert pour les cérémonies.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Murô-ji fut fondé en 681 mais le moine Kûkai l'aurait reconstruit en 824.

Structure[modifier | modifier le code]

Le kondô

Situé en pleine nature montagneuse, ses bâtiments s'échelonnent sur de petites terrasses.

  • Le gojû-no-tô (五重の塔), la pagode à cinq étages, est connu pour être la plus petite pagode du Japon avec ses 16,2 m de haut et date de la fin du VIIIe siècle.
  • Le kondô (金堂) date du IXe siècle.
  • Le mie-dô date de l'époque Kamakura.
  • Le hondô (本堂), ou kanchô-dô (灌頂堂), date du XIIIe siècle.
  • Le raidô (礼堂) date de 1672.
  • Miroku-dô (弥勒堂) date du IXe siècle.
  • Un pont-tambour (太鼓橋, taiko-bashi) se trouve au pied des marches allant vers le temple.

On peut aussi y trouver de nombreux objets d'art.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Muroji: Rearranging Art And History At A Japanese Buddhist Temple, Sherry Dianne Fowler, Editions University of Hawaii Press, 293 p. (2005) ISBN 0-8248-2792-9

Sources[modifier | modifier le code]

  • Le Japon : Dictionnaire et civilisation, Louis Frédéric, Editions Robert Laffont, Collection Bouquins, 1470 p, (1999) ISBN 2-221-06764-9