Meijin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hakudo Nakayama, hanshi, meijin, 10e dan, membre fondateur de l'IMAF
Sensei Hironori Ōtsuka (1892-1982), fondateur du karaté wado-ryu, 10e dan, meijin[1], décoré de l'ordre du Soleil Levant par l'empereur Hiro-Hito.
Sensei Gozo Shioda (1915 - 1994), 10e dan d'aïkido, meijin.

Meijin (名人) est un titre exceptionnel, aboutissement de toute une existence dédiée et sacrifiée à l'art, associant parfois la notion d'être divin, image symbolique pour mieux faire comprendre la valeur et la richesse de celui qui détient ce titre honorable. Le terme de "Meijin" signifie Grand Maître[2], grand homme "accompli", être d'exception. Souvent donné à titre posthume dans les Koryū du Japon ancien.

Les récipiendaires du titre de Meijin - grand maître, 10e dan[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décoré de l'Ordre du Soleil levant en 1966 par l'empereur Hiro-Hito, maître Ōtsuka est devenu, le 9 octobre 1972, le premier karatéka jamais honoré au titre de Meijin par la Maison impériale du Japon représentée par le prince Naruhiko Higashikuni (1887-1990) et le président de la prestigieuse Kokusai Budo Renmei.
  2. Dans les arts martiaux tous les Mejin sont 10e dan, mais, tous les 10e dan ne sont pas Mejin!
  3. Notons que presque tous les membres fondateurs de l'IMAF sont titulaires du titre de Meijin.
  4. Shōgō est le nom du système de titres mis en place par la Dai Nippon Butokukai créé en 1895 à Kyoto.
  5. Le titre le plus haut est Hanshi. Il vient juste avant celui, rarement accordé, de Meijin.
  6. Tournoi japonais de jeu de go dont le vainqueur reçoit le titre de Meijin.
  7. Mejin est aussi un des sept titres professionnels de shogi au Japon avec Ryuo, Osho, Kio, Oi, Kisei et Oza.