Madockawando

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Né vers 1630 sur le territoire Wabanaki (Massachusetts et Maine actuel) et fils adoptif d'Essemonoskwe, un chef des Kennebec (Assaminaskwa en anglais), Madockawando était le chef (sachem) des Pentagouets (Penobscot), une tribu de la Confédération Wabanaki (abénaquise) et grand bashaba (chef des chefs) de la Confédération Wabanaki.
Il était aussi un medeoulin ou chaman (guérisseur d'âme) et un ginap (littéralement grand homme, possédant une force ou des qualités extraordinaires). Madockawando signifie d'ailleurs "celui qui fait des miracles".
Deux de ses filles (Pidianskwe, Misoukdkosié) furent les épouses du baron Jean-Vincent d'Abbadie de Saint-Castin.

Madockawando est décédé en octobre 1698.