Lycanthropie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

Lycanthropie désigne la transformation d'un homme en loup. Il peut s'agir :

  • D'un lycanthrope, humain partiellement ou totalement transformé en loup dans les légendes et le folklore, plus connu en français sous le nom de loup-garou.

Lycanthropie peut aussi désigner :

  • La lycanthropie clinique, une maladie dans laquelle le patient se croit transformé en loup.
  • La thérianthropie, nouveau terme pour désigner la transformation d'un humain en animal de façon plus générale.

Histoire : entre démonologie et pathologie :

Pour Paul d'Égine, médecin grec (625-695 après Jésus Christ), le mythe de la transformation de l’homme en loup ne trouverait pas son origine dans la colère de Zeus, mais dans une pathologie  : la mélancolie, au cours de laquelle les patients hurlent comme des loups, errant la nuit dans des lieux isolés, tels les cimetières ou les forêts. Nabonide, successeur de Nabuchodonosor II, roi de Babylone, s’exila dans une oasis où il « vécut comme un bœuf, car il ne voulait pas reconnaître le vrai dieu ». Il s’agit probablement d’un cas de lycanthropie, pathologie mentale reconnue décrite à la fin du XVIIIe siècle sous le nom de vésanie lycanthropique ou Morbus Lupinus, au cours de laquelle des hommes malades imitent des animaux.

C’est au Moyen Âge que le lycanthrope ou loup-garou fut perçu comme manipulé par le Diable et comme dangereux par la société. Selon la croyance populaire, lorsqu’un homme ne se repentait pas d’un crime ou pactisait avec le Diable, il était métamorphosé en loup qui lors de ses expéditions nocturnes devait manger le premier être vivant rencontré. Déjà au cours des XVIe et XVIIe siècles, certains magistrats chargés de l’instruction des procès en lycanthropie, doutaient de la véritable nature de la métamorphose (diabolique ou pathologique).