Loi de mesures provisoires concernant la gestion des universités

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La loi de mesures provisoires concernant la gestion des universités (大学の運営に関する臨時措置法, Daigaku no Un'ei ni Kansuru Rinjisochihō) du Japon est adoptée comme loi numéro 70 le 7 août 1969. Elle précise des mesures urgentes afin de normaliser la gestion des universités perturbées par le mouvement étudiant de la « génération Zenkyōtō » (全共闘世代, Zenkyōtō-sedai?), Zenkyōtō signifiant littéralement « Combat tous ensemble », au Japon entre 1965 et 1972, du nom du principal, du plus actif et du plus radical des syndicats étudiants, la « Réunion des luttes étudiantes » (全学共闘会議, Zen-gaku kyōtō kaigi?). Les étudiants protestent contre la hausse des frais d'inscription, le système éducatif jugé élitiste, la signature de l'accord nippo-coréen du 18 décembre 1965 rétablissant des relations diplomatiques et une coopération avec la Corée du Sud autoritaire de Park Chung-hee ou la présence de soldats et de bases américaines sur le sol japonais.

La loi est abrogée en 2001.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Histoire de l'éducation au Japon

Lien externe[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]