Ligne des Toblerones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

46° 24′ 07.8″ N 6° 16′ 48.6″ E / 46.402167, 6.280167 ()

Une partie de blocs de béton près du lac Léman à Gland.

La ligne des Toblerones, de son nom officiel ligne fortifiée de la Promenthouse, est une ancienne ligne de fortifications suisse au pied du Jura dans le canton de Vaud datant de la Seconde Guerre mondiale. Le nom de Toblerones lui fut donné par les habitants du fait de la ressemblance de l'alignement de nombreux blocs de béton avec le fameux chocolat suisse éponyme.

Aujourd'hui un sentier pédestre, le sentier des Toblerones, suit cette ancienne ligne de fortifications.

Histoire[modifier | modifier le code]

Entre 1937 et 1941, face à la montée de la menace allemande, une ligne de défense anti-chars en dent de dragon fut construite des rives du lac Léman, au pied du Jura, entre Bassins et Prangins, jusqu'à Sargans, en passant par Begnins, Vich et Gland. Le canton de Genève étant considéré comme indéfendable, il fut sacrifié par le plan de défense établi par le gouvernement de l'époque.

Plus de 2 700 « dents de dragons », des blocs de béton de 9 tonnes, furent érigés comme obstacles anti-chars sur une longueur de quelque 10 kilomètres, et c'est leur forme triangulaire, rappelant le chocolat Toblerone, qui a donné le surnom de cette ligne des Toblerones. La ligne était protégée par douze points fortifiés dont le plus connu est la « Villa Rose », un fortin camouflé en maison, à Gland. Maintenue en état de depuis comme témoin de cette époque, elle est transformée en musée. La nature étant restée intacte le long de la ligne pendant plus de 60 ans, il fut décidé d'aménager un sentier pédestre de 17 kilomètres.

Photos de la villa Rose[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]