Leap/Europe2020

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Laboratoire Européen d'Anticipation Politique (LEAP/Europe2020) est un groupe de réflexion qui a élaboré et formalisé la méthode d’anticipation politique. Fondé en 1997 par Franck Biancheri, son site europe2020.org est un portail européen sur l’anticipation politique avec une position d'européen, indépendant de tout gouvernement et de tout groupe d’intérêt. Il publie notamment le GEAB[1], un portail internet et une lettre mensuelle diffusée en 4 langues, mis à disposition de ses adhérents et principalement dédiés à l'anticipation des évènements successifs de la crise systémique globale commencée en 2007.

Historique[modifier | modifier le code]

LEAP/Europe2020 est né de la prise de conscience au tournant des années 1990 que le projet de construction européenne se dirigeait dans une impasse par manque de visibilité à long terme. Manquant d’indépendance vis-à-vis des pouvoirs dominants ou organisés en « think-tanks nationaux », les centres de recherche étaient structurellement incapables d’appréhender la dimension européenne. L’approche de LEAP/Europe2020, selon ses fondateurs, était donc de se donner les moyens structurels et méthodologiques afin de proposer un véritable projet politique d’envergure à l’Union européenne.

Le réel envol du Laboratoire européen d’anticipation politique peut être daté de la crise de la Commission Santer en 1999. En effet, depuis 1995, LEAP/Europe2020 avait annoncé les problèmes que rencontreraient alors les institutions européennes par manque de démocratisation de son fonctionnement. La démission de la Commission Santer validant leurs analyses, les chercheurs du think-tank européen ont ainsi gagné en crédibilité[2]. Les institutions publiques communautaires et nationales ont dès lors commencé à s’intéresser aux conférences organisées par LEAP/Europe2020 et sont devenues demandeuses de ses analyses. Le LEAP organise tous les 2 ans, depuis 2004, en partenariat avec le MGIMO (Moscow State Institute of International Relations), un séminaire de relations internationales[3]. Son Directeur des études Franck Biancheri a été reconnu 2 fois parmi des personnalités de rang européen[4],[5].

À partir de fin 2005 dans des conférences et en février 2006 dans le GEAB numéro 2 (GlobalEurope Anticipation Bulletin), LEAP/Europe2020 annonce avant tout autre organisme l’explosion prochaine de la bulle financière et immobilière apparue depuis les années 2000, ses principales étapes ainsi que ses conséquences possibles dans différents pays du monde. La crise financière commencée en juillet 2007 valide une grande partie de ses analyses et de ses méthodes d’anticipation. Le think-tank annonce une augmentation de son lectorat Internet, estimé à 200 000 visiteurs par mois[6].

Organisation[modifier | modifier le code]

Le Laboratoire européen d’anticipation politique LEAP/Europe 2020 est composé d'une équipe de recherche[7],[8] de 6 personnes à temps plein et d’une quarantaine de chercheurs et contributeurs occasionnels appartenant à la « génération post-traité de Rome », c'est-à-dire nés après 1957, disséminé dans toutes les régions du monde, et dans diverses spécialités. Le réseau de rang 2 qui alimente bénévolement le LEAP en informations est évidemment beaucoup plus grand, et englobe le lectorat du GEAB ou des articles du LEAP.

Financement[modifier | modifier le code]

Actuellement le LEAP est auto-financé par les souscriptions au GEAB, ce qui lui donne un gage d'indépendance financière sans équivalent pour un think-tank.

Objectifs[modifier | modifier le code]

LEAP/Europe2020 soutient des initiatives innovantes qui peuvent aider à faire face aux défis centraux des prochaines décennies :

1 « Promouvoir la démocratisation de la vie politique européenne, à la fois en amenant les décideurs à se poser les questions de fond et en faisant œuvre de pédagogie vers les populations.

2. Participer à organiser les relations de l’UE et du reste du monde.

L’association a la conviction qu’il existe aujourd’hui une opinion publique européenne dotée des mêmes valeurs. L’ignorance réciproque de cette réalité (…) est la cause d’un manque de confiance et des difficultés de la construction européenne qui en résulte[9]. »

Activités[modifier | modifier le code]

LEAP/Europe2020 structure son activité autour de quatre axes d’intervention :

L’Information : Éléments pour un débat public en Europe

  • Les revues de presse Europe2020

La Réflexion : L’Anticipation au service de la Prise de Décision en Europe

  • Séminaires d’anticipation politique de haut niveau - relations internationales
  • Articles d’anticipation
  • Le Magazine d'Anticipation Politique (MAP), trimestriel et gratuit et dont le premier numéro est paru en novembre 2010, en 3 langues puis en une quatrième langue quelques semaines après.
  • Rapports, Notes de synthèse
  • Lettre mensuelle confidentielle et payante (GEAB: GlobalEurope Anticipation Bulletin), détaillant chaque mois les étapes annoncées de la "Crise systémique globale[10]", diffusé simultanément en 4 langues.

Débat : Articulation entre citoyens, « experts » et institutions

  • Actions menées en partenariat avec des organisations citoyennes

Formation : Préparer les ressources humaines européennes de demain

  • Séminaires de formation à l’anticipation politique
  • Programmes de formation ad hoc : anticipation politique, travail en réseau, innovation…

Le directeur des études du Laboratoire Européen d'Anticipation Politique, Franck Biancheri, a publié un livre de prévisions : "Crise Mondiale - en route pour le monde d'après - France Europe Monde dans la décennie 2010-2020" aux éditions Anticipolis (octobre 2010), disponible en plusieurs langues.

La présidente du LEAP, Marie-Hélène Caillol, a dévoilé les principes fondateurs de la méthode d'anticipation politique qui est utilisé notamment pour le bulletin confidentiel GEAB,et explique cette démarche très originale et bien différente de la prospective dans un manuel[11]

Activités connexes des membres du LEAP[modifier | modifier le code]

  • Portail d'informations trans-européen Newropeans Magazine

Franck Biancheri et une partie de son équipe poursuivent également leur engagement européen dans le portail d'informations Newropeans Magazine. Ce site trans-européen décortique et analyse l’information dans le but d’informer les euro-citoyens de l’actualité dans une perspective européenne, et non nationale, en 4 langues.

  • Parti politique trans-européen

Les dirigeants du LEAP ont créé le parti politique trans-européen Newropeans.

Le GEAB[modifier | modifier le code]

Le LEAP est principalement connu pour son bulletin confidentiel, le GEAB (GlobalEurope Anticipation Bulletin). Ce bulletin de très large diffusion dans le monde (publié en quatre langues) est le résultat d'un partenariat avec la fondation néerlandaise GEFIRA. À ce titre, il entend fournir à ses lecteurs des analyses de prospective géo-politique au cœur desquelles on trouve l'analyse et le suivi de la crise systémique globale, elle-même centrée sur l'évolution du dollar et de l'économie américaine et leur impact sur l'économie et les marchés financiers internationaux, le tout envisagé d'un point de vue européen :

  • Veille crise systémique globale
  • Lecture de points d'actualité politique, économique et financière
  • Identification d'indices pertinents, analyse de tendance, anticipation d'évolution
  • Suivi dollar, économie US, économie globale, marchés financiers,...; anticipation d'évolution
  • Implications de la crise en matière de sécurité et défense, politique, opinion publique...
  • Identification des pistes porteuses d'avenir
  • Conseils d'investissement
  • Indice d'opinion (GlobalEuromètre)

Le GEAB présente un point de vue pro-européen, notamment dans sa mise en valeur du développement politique de l'Eurozone

Thèmes suivis par les travaux du LEAP[modifier | modifier le code]

  • Élargissement de l’UE : LEAP/E2020 a procédé à une série de séminaires en partenariat avec les ministères concernés, dont le but était de contribuer à une meilleure préparation des dernières vagues d’accession[12].
  • Gouvernance de l’UE : LEAP/E2020 a conduit, de 1999 à 2002, une série de séminaires « Comment gérer l’UE en 2020 ? » qui a permis d’aborder les questions de gouvernance européenne, de travail en réseau, de démocratie commune, d’UE post-Euro, de réforme institutionnelle, etc.[13].
  • Démocratisation de l’UE : LEAP/E2020 a notamment lancé un chantier de réflexion en 2002 en partenariat avec les villes de Paris, La Haye et Francfort intitulé Eurorings, consistant à déployer les institutions européennes sur un réseau de grandes villes européennes connectées par TGV[14].
  • L’UE dans le monde : LEAP/E2020 a lancé une série de séminaires d’anticipation inaugurée en 2002 et organisée en partenariat avec les ministères des affaires étrangères français, néerlandais, belge, polonais, portugais et finlandais, destinée à contribuer à l’invention d’une politique extérieure commune de l’UE avec les grands groupes régionaux du monde (Asie, Amérique du Nord, Amérique latine, Afrique, Monde arabe, CEI)[15].
  • La Crise Systémique Globale : Dans le cadre de leurs travaux sur les relations UE-Reste du monde, les chercheurs de LEAP/E2020 ont été amenés à anticiper ce qu’ils ont appelé dès février 2006 « la crise systémique globale » (crise globale causée par l’effondrement du pilier du monde depuis 1945, les États-Unis, et remettant en question tous les fondements du système conçu après la 2nde guerre mondiale)[16].

Autres dénominations[modifier | modifier le code]

Le LEAP est également régulièrement cité en utilisant d'autres sigles, liés à ses diverses publications : "Europe2020", "LEAP/Europe2020", "LEAP/E2020", "LEAP/GEAB", "LEAP2020", "GlobalEurope" et autres combinaisons similaires.

Critiques[modifier | modifier le code]

Le LEAP, notamment au travers de son bulletin (GEAB), fait l'objet d'éloges mais aussi de critiques, notamment sur son financement, son discours très pro-européen et sur la publication limitée des contributeurs au bulletin[17]. Le LEAP a publié en janvier 2011 une note précisant que son financement provenait uniquement des souscriptions au GEAB. Les dirigeants, au travers de leur parcours et de leurs écrits, ne font pas mystère de leur engagement pro-européen. Le LEAP en publiant sa méthodologie d'analyse des tendances de fond qui permet la mise en place des anticipations à partir de la littérature ouverte, a par ailleurs clarifié ses méthodes et ses sources.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Audio:


Notes et références[modifier | modifier le code]