La Mère Sauvage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Mère Sauvage
Publication
Auteur Guy de Maupassant
Langue Français
Parution Drapeau : France 3 mars 1884
dans Le Gaulois
Recueil Miss Harriet
Nouvelle précédente/suivante
Précédent En voyage

La Mère Sauvage est une nouvelle de Guy de Maupassant, parue en 1884.

Historique[modifier | modifier le code]

La Mère Sauvage est initialement publiée dans la revue Le Gaulois du 3 mars 1884, puis dans le recueil Miss Harriet[1].

La nouvelle est dédiée à Georges Pouchet.

Résumé[modifier | modifier le code]

En passant devant un château en ruine, le narrateur se fait conter l’histoire de la famille Sauvage qui y habitait.

Le père, un braconnier, avait été tué par les gendarmes. Peu après, le fils partit à la guerre et ne donna plus de nouvelles.

Un jour, la mairie place chez la mère Sauvage quatre soldats prussiens des troupes d’occupation. Un mois passe. Elle reçoit une lettre l’avisant de la mort au combat de son fils. Elle garde son chagrin pour elle, fait à manger aux soldats et monte du foin dans le grenier où ils couchent. À la nuit tombée, quand les soldats dorment, elle met le feu à sa ferme. Les soldats périssent tous les quatre. À l’officier qui l’interroge, elle avoue tout. Elle est fusillée sur place.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Volume Maupassant, Contes et Nouvelles, tome I, page 1637, Bibliothèque de la Pléiade

Éditions[modifier | modifier le code]