Just Dance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le single de Lady Gaga. Pour le jeu vidéo, voir Just Dance (jeu vidéo).

Just Dance

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Just Dance

Single par Lady Gaga featuring Colby O'Donis
extrait de l'album The Fame
Sortie Drapeau des États-Unis 8 avril 2008
Drapeau de la France 13 juin 2008
Enregistré 2008
Hollywood - Record[1] Plant Studios
Durée 4 min 02 (Chanson)
4 min 07 (Vidéoclip)
Genre Dance pop
Pop
Electropop[2]
Format CD Single
Téléchargement légal
Auteur Lady Gaga
Akon
RedOne[3]
Producteur RedOne
Label Streamline
Kon Live
Interscope
Cherrytree
Critique

Singles par Lady Gaga

Singles par Colby O'Donis

Just Dance est le premier single de l’artiste américaine Lady Gaga. La chanson est écrite par Gaga, Akon, RedOne, qui contribue également aux chœurs, ainsi que par RedOne, qui de plus produit la piste, et est en collaboration avec Colby O'Donis. Elle sort en 2008, en tant que single ‘conducteur’ du premier album de Gaga, The Fame. La piste est écrite par Gaga en dix minutes dans un « drôle de studio ». Le morceau possède plusieurs influences R&B et lyriquement traite sur l’intoxication dans les clubs.

Just Dance est appréciée par les critiques professionnelles, celles-ci complimentant son rythme naturellement dance et les notes synthpops qui y sont jouées à quelques reprises. Le titre obtient également un succès commercial, atteignant la place suprême des classements des États-Unis, de l’Australie, du Canada, de l’Irlande, des Pays-Bas et du Royaume-Uni, ainsi qu’une place dans le top 10 de plusieurs pays. Aux États-Unis, la piste est un succès très progressif, se classant dans le Billboard Hot 100, qui représente les ventes de chansons dans le pays américain, pendant plus de cinq mois avant de finalement se positionner à la première place du palmarès, en janvier 2009, soit presque un an après sa sortie officielle. Suite à sa popularité, le titre devient le troisième single à vendre le plus d’exemplaires numériques en une semaine, en réussissant à écouler plus de 419 000 copies lors de cette semaine. Elle deviendra en 2009 la troisième chanson la plus vendue numériquement aux États-Unis[4] avec plus de 7,7 millions d’exemplaires écoulés [5].

Le vidéoclip pour Just Dance montre Lady Gaga arrivant dans une fête où elle chante le morceau tandis que les gens présents à la soirée dansent autour d’elle. Gaga compare son expérience du tournage de la vidéo avec celle que peut créer l’équipe de Martin Scorsese. Le titre est interprété par Gaga dans de nombreux événements ; la première fois étant lors de sa tournée The Fame Ball Tour et plus tard au The Monster Ball Tour. En 2009, la chanson est nommée aux Grammy Awards dans la catégorie Meilleur Enregistrement Dance mais perd contre le duo électronique Daft Punk qui a remporté le prix avec Harder, Better, Faster, Stronger[6],[Note 1].

Écriture et inspiration[modifier | modifier le code]

Gaga en mars 2009 chantant Just Dance lors d'un spectacle du The Fame Ball Tour, à Montréal au Canada.

Just Dance est écrite par Akon ainsi que Gaga et coécrite par RedOne qui produit aussi la piste. Dans une interview pour Heat Magazine, Gaga explique la source de l’inspiration puisée pour écrire la chanson en disant « J’avais vraiment une gueule de bois. J’ai donc écrit le morceau en environ 10 minutes avec le producteur RedOne. C’était la première fois que j’étais dans un vrai studio hollywoodien. Tout était parfait ; grande salle et géants haut-parleurs »[7]. Gaga écrit Just Dance en janvier 2008, pendant cette période, un « dur rythme de travail s’imposait, personne ne croyait en moi et mon premier single » [8]. Plus tard, elle exprime ses réflexions à propos du titre, affirmant,

« Ce label m'a sauvé la vie. J’étais dans un environnement si sombre de New York. J’étais même dépressive, toujours dans un bar. J’ai pris un vol vers Los Angeles pour avoir les idées plus claires et créer la piste qui allait plus tard changer ma vie. Je n’y suis jamais revenue. J’ai abandonné mon copain et mon appartement. Je n’y suis même pas encore retournée. C’est ma mère qui s’y est rendue pour y mettre un peu d’ordre et me redonner les choses dont j’avais besoin. »[9]

Dans une interview pour ContactMusic, Gaga explique que Just Dance est très joyeuse et qu’elle est supposée, selon elle, être appréciée par les gens qui traversent des périodes difficiles par exemple la perte d’emploi ou de logement[10]. Gaga précise dans une interview pour ArtistDirect qu’avec cette chanson, elle désire écrire une piste musicalement élégante et joviale. Lorsqu’on lui demande pourquoi d’après elle Just Dance est devenue populaire elle déclare que « Tout le monde attendait un morceau qui parlerait réellement de la joie présente dans nous-mêmes, dans nos cœurs, qui refléterait un bon moment. C’est simplement un des rares titres de ce genre. Il vous a fait sentir vraiment bien, et lorsque vous l’écoutez, il ne vous fait pas sentir seulement bien physiquement en vous redonnant de l’énergie mais aussi mentalement et psychologiquement. C’est aussi simple que ça. Je ne pense pas que le succès de mon titre était instantané, il était lent et lorsqu’il est progressif, c’est que les gens achètent la chanson en laissant guider leur cœur. Tout ça pour dire que mon single est une chanson qui provient du fond de mon cœur »[11]. En mars 2010, le morceau est sorti sur la boutique en ligne de la série de jeux vidéo musicaux, Rock Band, avec également Poker Face, Monster, et Bad Romance, tous quatre faisant partie du ‘Lady Gaga Pack 01[12] .

Composition[modifier | modifier le code]

Just Dance possède un tempo dance assez rapide. La chanson combine des rythmes et notes synth, d’autres électroniques et enfin certaines R&B, qui elles sont assez douces et lentes[13]. Selon la fiche musicale de la piste, publiée sur Music Notes par Alfred Publigshing, le titre se classe dans une signature rythmique composée, avec un rythme modéré de 124 battements par minute. Elle est écrite dans la clef C# mineure. La voix de Gaga atteint sa plus haute note, la G3, au milieu du morceau puis sa plus basse, la C5 vers la fin[14]. La piste débute dans un tempo assez lent, avec plusieurs sons électroniques de synthétiseurs et Gaga disant « RedOne ». Just Dance a une progression rythmique basique, soit F–Am–C–G–D–F[14]. Colby O'Donis chante les interludes dans la même gamme vocale que Gaga tandis qu’elle, chante d’autres interludes qui celles-ci sont influencées par des sonorités R&B. Peu après, les extraits chantés par Colby O’Donis et les voix de fonds reprennent jusqu’à ce que la chanson se termine sur le mot « dance » mis en valeur avec un effet d’écho[13],[14].

Lyriquement, Just Dance contient quelques références à d’autres artistes et certaines blagues humoristiques cachées dans les paroles par exemple « Qu’est-ce qui se passe sur le plancher ? / J’adore cette chanson, bébé mais je ne peux plus l’entendre désormais »[15]. Globalement, les paroles traitent sur les intoxications dues à la drogue lors des fêtes[16]. Le verre d’ouverture, « RedOne », a été pendant longtemps cru comme étant le mot « Red Wine » qui signifie « Vin rouge » jusqu’au moment où le lien est fait entre cette phrase et le producteur du titre[17].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Gaga en juillet 2009 tenant son micro et chantant Just Dance lors d'un spectacle du The Fame Ball Tour, à Munich en Allemagne.

La piste reçoit généralement des critiques positives. Matthew Chisling d’Allmusic décrit la chanson comme étant « galactique » et la compare à Money Honey, un autre titre de l’album The Fame [18]. Alexis Petridis du The Guardian affirme que le morceau est métaphoriquement une « séduisante épopée musicale tirée d’un rêve dû à la drogue, avec ses rythmes saccadés, ses légères touches électroniques et sa pincée de notes R&B. Toutefois, ce mélange nous un peu trop nous faire penser au single de Nelly Furtado, Maneater »[13]. Ben Norman d’About déclare que la piste « ouvre l’album dans une ambiance magique que seule une valkyrie serait en mesure de posséder […] de manière à ce que cela donne une bonne image à l’album ». Il ajoute que bien qu’il s’agisse de son premier single « elle semble fouler un territoire qu’elle connait depuis une éternité » et termine en comparant le morceau aux titres de Rihanna, Chris Brown et les Pussycat Dolls[19]. Bill Lamd aussi d'About trouve que Just Dance est très « fade » mais qu’elle reste tout de même assez accrocheuse pour se faire remarquer par le public et d’autres célébrités. Il note également que « Just Dance possède une forte énergie grâce à la puissante voix de Lady Gaga, mais cela n’est certes pas très pop-dance mais car tout est juste un peu trop terne ». Les chœurs et certains extraits du refrain chantés par Colby O’ Donis ont également été complimentés par les critiques[20] .

Evan Sadwer de Pop Matters affirme que Just Dance est un single très accrocheur et intense représentant parfaitement ce qu’est généralement l’album[21]. Ben Hogwood de MusicOMH fait l’éloge du morceau en disant qu’ « Il est impossible d’obtenir quelque chose de plus accrocheur et rythmé cette année que Just Dance, qui se révèle être un véritable joyau dont le refrain vous reste dans l’esprit pendant des semaines »[22]. Freedom du Lac du The Washington Post décrit la piste comme étant « très futile avec ses quelques notes synth-pop qui s’accordent parfaitement avec le rythme énergique et la voix qui elle aussi très joyeuse et dance »[23]. Lynn Saxberg du The Ottawa Citizen, dans une critique d’un spectacle du The Fame Ball Tour, trouve que le titre est une parfaite hymne de la pop et des clubs tandis que Sal Cinquemani du Slant Magazine écrit que la chanson ressemble fortement « à ce que vous pourriez entendre dans une station de métro de Los Angeles vers quatre heures du matin » comme il est souligné dans les paroles[24],[25]. Finalement, Talia Kranes de BBC estime que Just Dance est « irrésistible » et affirme que « le refrain si accrocheur restera gravé à jamais dans la liste des meilleurs singles pops ». Cependant, en ne portant pas attention à sa relecture, elle a mystérieusement modifié Just Dance en Let’s Dance[26].

Performance dans les hit-parades[modifier | modifier le code]

Graphique montrant les 10 premières positions de Just Dance dans le hit-parade australien (ARIA).

Aux États-Unis, Just Dance s’annonce d’abord comme étant un succès uniquement dans les clubs et atteint donc la deuxième position dans le Hot Dance Airplay, représentant les diffusions de chansons dance sur les ondes, et dans le Hot Dance Club Play, qui lui expose les diffusions dans les clubs, lors de l’été 2008[27],[28]. Le 16 août 2008, la chanson se positionne finalement dans le Billboard Hot 100, à la 76e place. Plusieurs mois plus tard, le 10 janvier 2009, elle réussit finalement à se classer à la deuxième position en grande partie dû à ses 419 000 copies numériques écoulées cette semaine[29]. La même date, le morceau trône sur le hit-parade Pop Songs, qui représente les ventes de chansons pops aux États-Unis[30]. Sept jours après cela, il atteint enfin la première position du palmarès national, devenant ainsi le premier numéro un américain de la chanteuse. Le single a donc mis 22 semaines pour atteindre le sommet du classement, ce qui en fait la seconde chanson ayant mis le plus de temps à accomplir cette montée, derrière le titre de Creed, With Arms Wide Open qui en novembre 2000 a mis 27 semaines avant d’atteindre la position ultime du hit-parade[31]. La chanson a également, et étonnamment, apparu dans le Hot R&B/Hip-Hop Songs, qui représente les diffusions sur les chaines hip-hop, au 72e rang[32]. Le 25 décembre 2009, le morceau est certifié quatre fois disque de platine par la Recording Industry Association of America, en abrégé RIAA, pour ses quatre millions d’exemplaires vendus aux États-Unis[33]. À ce jour, le titre s’est écoulé à plus de 5 616 000 copies dans la nation américaine, devenant donc la seconde chanson à atteindre les cinq millions de ventes numériques dans ce pays[34],[35].

Côté océanique, le 21 juillet 2008 la piste débute dans le ARIA Singles Chart, le hit-parade australien, au 34e rang et se déplace la semaine suivante au 17e, devenant donc la plus haute ‘montée numérique’ de cette semaine[36],[37]. Le 15 septembre 2008, la chanson fait une farouche apparition à la première position du palmarès[38]. Suite à ce succès le morceau est certifié triple disque de platine par l’Australian Recording Industry Association, aussi appelée ARIA, pour ses 210 000 copies vendues dans cette région[39]. Le 16 mars 2010, le titre devient celui étant resté le plus longtemps dans l’ARIA Singles Charts depuis sa création, en restant donc plus de 81 semaines dans le top 100[40]. Au Canada, Just Dance entame sa montée dans le Canadian Hot 100 le 7 juin 2008 à la 97e position[41]. Le 23 août 2008, sa progressivité accomplie, elle trône sur le classement canadien pendant plus de cinq semaines consécutives[42]. Comme un peu partout autour du monde, le morceau est à son tour certifié dans ce pays, cette fois-ci six fois disque de platine par la Canadian Recording Industry Association, alias CRIA, en juin 2009, pour ses 240 000 copies numériques distribuées[43].

Le 2 janvier 2009, en Irlande, le titre débute dans le hit-parade irlandais à la 11e position puis deux semaines plus tard, le 15 janvier 2009, atteint la première position du classement[44],[45]. Le single secoue aussi le monde musical néo-zélandais, commençant d’abord par se classer le 21 juillet 2008 à la 19e place puis trois semaines plus tard à la troisième[46],[47]. La chanson est certifiée platine dans ce territoire, par la Recording Industry Association of New Zealand, plus connu sous l’abréviation de RIANZ, pour ses 15 000 copies écoulées[48]. La piste se classe également aux Pays-Bas où elle atteint graduellement le quatrième numéro du palmarès[49].

Au Royaume-Uni, Just Dance entame sa montée dans le palmarès britannique le 4 janvier 2009 à la troisième position[50]. À peine sa deuxième semaine dans le classement commencée, elle grimpe au premier rang pour y rester pendant plus de trois semaines[51]. Dans une interview, Gaga exprime ses sentiments en ce qui concerne son premier numéro un au Royaume-Uni. Elle explique que « C’est un rêve de longue date d’avoir un gros succès au Royaume-Uni – mes fans sont si attachants et les gens en général sont si novateurs en croyant en ma musique et la culture pop que je tente de répandre. J’étais dans un appartement à Los Angeles lorsque je l’ai appris, prête à danser et faire la fête puis quelqu’un m’a appelé pour m’annoncer la nouvelle, j’ai pleuré en l’apprenant »[52]. La piste atteint le top 10 de plusieurs pays, dont l’Autriche, le Danemark, la Finlande, la Norvège, la Suède, la Suisse ainsi que le top 20 de la Communauté française de Belgique, la Communauté flamande et la France[53]. Mondialement, le morceau s’est vendu à plus de 7,7 millions d’exemplaires numériques[54], soit le 3e titre le plus vendu de l’année 2009.

Vidéoclip[modifier | modifier le code]

Gaga en novembre 2009 jouant du keytar et chantant Just Dance lors d'un spectacle de la première version du The Monster Ball Tour, à Montréal au Canada.

La vidéo est dirigée par la réalisatrice de clip musical Melina Matsoukas, et adopte comme thématique principale ce qui se produit dans les fêtes[55]. Le vidéoclip commence avec Gaga arrivant avec ses danseurs dans une house party où une fête se déroule, mais qui semble avoir pris fin. Un des danseurs rentre alors dans la demeure et y dépose une radiocassette et met la musique au volume maximum. Les nombreuses personnes se réveillent alors de leur sommeil et se dirigent vers la provenance de la musique[55]. Elles commencent toutes à danser, tandis que les scènes de la fête sont entrecoupées par d’autres séquences montrant Gaga habillée d’un poncho noir et blanc, avec une boule disco dans les mains et plus tard jouant dans une piscine en plastique avec un dauphin de caoutchouc[55]. Elle porte sous son œil droit un autocollant en forme d’éclair bleu, tout comme sur la pochette, pour rendre hommage à son idole d’enfance, David Bowie[56]. Colby O’Donis fait une brève apparition vers le milieu du clip lorsque le vers « When I come trough on the dance floor » est chanté, il se révèle être entouré de plusieurs jeunes filles se trémoussant autour de lui[55]. Des caméos montrent également Akon, qui réalise les chœurs du morceau, et Space Cowboy, qui est responsable du mixage du titre. MTV affirme que le clip est un des meilleurs de la décennie[57]. Dans une interview en septembre 2008 avec une radio australienne, Gaga affirme que « La vidéo traite globalement sur l’art et la performance qui peuvent nous envahir lorsque nous buvons à une fête »[17]. Plus tard, dans une interview avec About, lorsqu’on lui demande comment s’est déroulé le tournage du vidéoclip, elle déclare,

« Oh, c’était vraiment amusant, presque parfait. Je me sentais comme dans le tournage d’un film de Martin Scorsese. Il y avait un si petit budget mais c’était si long, et pour que le résultat soit si bon et étonnant, j’ai dû faire des choses vraiment humiliantes. C’était vraiment bien, mais si je vous avais emmené sur le tournage une seule journée, vous auriez vu que je suis très privée en ce qui concerne certaines choses et je n’aime pas parler à tout le monde. Je ne suis pas la fille de fête qui est sociable avec tous. Par contre, j’avoue avoir adopté un air juste un tout petit peu ‘diva’. Je réalise certaines choses que je ne suis pas nécessairement supposée faire, dans mon espace de travail, je vérifie si les costumes sont assez originaux, puis j’observe si tout est bien placé et enfin si le décor convient à l’ambiance. Je ne fais pas qu’écouter et faire, vous savez. Cette vidéo est une vision de moi. Melina, la réalisatrice, voulait quelque chose de très artistique avec un certain pop et que tout cela reste commercial, et que cela reflète ce que sont vraiment les fêtes et ce mode de vie. »[58]

Interprétations en direct[modifier | modifier le code]

Gaga en mars 2010 dansant et chantant Just Dance lors d'un spectacle de la seconde version du The Monster Ball Tour, à Newcastle au Royaume-Uni.

En juillet 2008, elle interprète la chanson pour la première fois lors de la compétition ‘Maillot de bain’ de Miss Univers 2008, au Vietnam et puis à la suite de cela dans plusieurs émissions télévisées aux États-Unis[59]. Elle fait entre autres des apparitions dans Jimmy Kimmel Live, The Tonight Show with Jay Leno, So You Think You Can Dance et The Ellen DeGeneres Show[60],[61],[62],[63]. En Australie, elle chante le morceau ldans l'émission Sunrise, où sa performance est condamnée pour cause de présonorisation. Gaga nie cette déclaration et publie un communiqué disant « J’étais malade le jour du spectacle, mais j’ai absolument, à 100 pour cent, chantée en direct [...] Je n’ai jamais fait de lipsing et je n’en ferai jamais. Même lors de la pire de journée ma vie, cela n’arrivera pas »[64]. Elle interprète aussi la piste lors de l’AOL Sessions[65]. Just Dance est ajoutée aux titres chantés lors du The Fame Ball Tour, où la piste est chantée dans le cadre de cette tournée pour la première fois au club Encore. Dans ces mêmes interprétations, juste avant que la performance de la version acoustique de Poker Face se termine, Gaga quitte la scène et une vidéo d’interlude appelée « The Face » débute et montre Gaga avec un personnage fictif nommé Candy Warhol, en référence à Andy Warhol, lui apprenant à parler l’anglais[66]. Cette vidéo terminée, Gaga réapparait sur la scène vêtue d’une robe accessoirisée d'un tutu, de péplum et de longues épaulettes pointues. Ses danseurs sont quant à eux vêtus de hauts Louis Vuitton Steven Sprouse et de pantalons imprimés s’agençant aux chaussures de Gaga[67]. Au commencement de la performance, la toile de fond change pour dévoiler des lumières clignotantes qui sont également montrées sur ses lunettes-vidéos qui peu après montrent l’écriture « Pop Music Will Never Be Low Brow » qui se traduit par « La musique pop ne sera jamais faible ». Finalement, au tout début de l’interprétation de Just Dance lors du The Fame Ball Tour, un remix de l’introduction du morceau est diffusé, tandis que ses danseurs accomplissent la chorégraphie[68]. Le titre est aussi chanté lors du The Monster Ball Tour, en tant que seconde piste exécutée. À peine la performance de Dance in the Dark achevée, un cube blanc et géant surgit du haut de la scène et Gaga y est à l’intérieur, peu à peu, elle y en sort et chante sur cette même plateforme. Elle est vêtue d’une tenue argentée et porte un keytar attaché à son cou et accompagnée de huit danseurs habillés d’un justaucorps beige[69],[70].

Liste des éditions[modifier | modifier le code]

  • Drapeau des États-Unis The Remixes physique américain [71]
  1. Just Dance – 4:02
  2. Just Dance (HCCR's Bambossa Main Mix) – 7:12
  3. Just Dance (Richard Vission Remix) – 6:13
  4. Just Dance (Trevor Simpson Remix) – 7:20
  • Drapeau des États-Unis Promo club physique américain [72]
  1. Just Dance – 4:02
  2. Just Dance (Instrumental) – 4:00
  3. Just Dance (A Capella) – 3:58
  • Drapeau des États-Unis Promo club remixes physique américain [72]
  1. Just Dance – 4:02
  2. Just Dance (Instrumental) – 4:00
  3. Just Dance (A Capella) – 3:58
  4. Just Dance (HCCR's Bambossa Main Mix) – 7:14
  5. Just Dance (Richard Vission Remix) – 6:14
  6. Just Dance (Trevor Simpson Remix) – 7:21
  7. Just Dance (HCCR's Bambossa Radio Edit) – 3:26
  8. Just Dance (Trevor Simpson Edit) – 3:35
  9. Just Dance (HCCR's Bambossa Dub) – 5:56
  • Drapeau de l'Australie Physique australien [72]
  1. Just Dance – 4:02
  2. Just Dance (Trevor Simpson Remix) – 7:21
  • Drapeau de l'Allemagne Maxi physique allemand [72]
  1. Just Dance – 4:02
  2. Just Dance (HCCR's Bambossa Main Mix) – 7:14
  3. Just Dance (Instrumental) – 4:00
  4. Just Dance (Video) – 4:10
  • Monde Autres version remixes mondiales [72]
  1. Just Dance (Tony Moran Remix) – 9:05
  • Drapeau de l'Allemagne Physique allemand [72]
  1. Just Dance – 4:02
  2. Just Dance (Trevor Simpson Remix) – 7:21
  • Drapeau de la France Maxi physique français [72]
  1. Just Dance – 4:02
  2. Just Dance (Glam As You Radio Mix) – 3:39
  3. Just Dance (Glam As You Club Mix) – 6:25
  • Drapeau des États-Unis Promo club remixes partie 2 physique américain [72]
  1. Just Dance (RedOne Remix) – 4:18
  2. Just Dance (Space Cowboy Remix) – 5:01
  3. Just Dance (Robots To Mars Mix) – 4:37
  4. Just Dance (Tony Arzadon Remix) – 6:24
  • Drapeau du Royaume-Uni Physique britannique [72]
  1. Just Dance (Main Version) – 4:02
  2. Just Dance (RedOne Remix) – 4:18
  • Drapeau du Royaume-Uni Disque de vinyl britannique [72]
  1. Just Dance (Main Version) – 4:04
  2. Just Dance (HCCR's Bambossa Main Mix) – 7:12
  • Drapeau du Japon Téléchargement japonais [73]
  1. Just Dance – 4:02
  2. Just Dance (HCCR's Bambossa Main Mix) – 7:14
  3. Just Dance (Richard Vission Remix) – 6:14
  4. Just Dance (Trevor Simpson Remix) – 7:24

Crédits[modifier | modifier le code]

Source: [1]

Classements, certifications et successions[modifier | modifier le code]

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classement par pays
Pays Position Temps au hit-parade Certification
Drapeau de l'Allemagne Allemagne [74] 10e 53 semaines Disque d'or Or [75]
Drapeau de l'Australie Australie [38] 1er 37 semaines Disque de platine 3 × Platine [39]
Drapeau de l'Autriche Autriche [53] 8e 51 semaines
Drapeau de la Belgique Belgique (Fr) [53] 15e 28 semaines Disque d'or Or [76]
Drapeau de la Belgique Belgique (Nl) [53] 13e 33 semaines Disque d'or Or [76]
Drapeau du Canada Canada [42] 1er 46 semaines Disque de platine Platine 6x [43]
Drapeau du Danemark Danemark [53] 6e 44 semaines Disque de platine 2 × Platine [77]
Drapeau de l'Espagne Espagne [53] 3e 31 semaines Disque de platine Platine [78]
Drapeau des États-Unis États-Unis [31] 1er 49 semaines Disque de platine Platine 6x [33]
Drapeau des États-Unis États-Unis (téléchargement légal) [79] 1er 18 semaines
Drapeau de l’Union européenne Europe [80] 3e 12 semaines
Drapeau de la Finlande Finlande [53] 7e 18 semaines
Drapeau de la France France [53] 14e 32 semaines
Drapeau de la Hongrie Hongrie [81] 2e 13 semaines
Drapeau de l'Irlande Irlande [45] 1er 26 semaines
Drapeau du Japon Japon [82] 2e 18 semaines Disque d'or Or [83]
Drapeau de la Norvège Norvège [53] 3e 27 semaines Disque de platine 2 × Platine [84]
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande [47] 3e 29 semaines Disque de platine Platine [48]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas [49] 4e 32 semaines
Drapeau de la République tchèque République tchèque [85] 5e 32 semaines
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni [51] 1er 59 semaines Disque de platine Platine [86]
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie [87] 10e 38 semaines
Drapeau de la Suède Suède [53] 3e 39 semaines Disque de platine Platine [88]
Drapeau de la Suisse Suisse [53] 8e 56 semaines Disque de platine 2 × Platine [89]
Classement de fin d'année [Note 3]
Pays Position Année Période
Drapeau de l'Australie Australie [90] 7e 2008 Janvier 2008 - Décembre 2008
Drapeau de la France France [91] 73e
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande [92] 12e
Drapeau de l'Allemagne Allemagne [93] 33e 2009 Janvier 2009 - Décembre 2009
Drapeau de l'Australie Australie [94] 70e
Drapeau de la Belgique Belgique (Fr) [95] 21e
Drapeau du Canada Canada [96] 42e
Drapeau du Danemark Danemark [97] 17e
Drapeau de l'Espagne Espagne [98] 21e
Drapeau des États-Unis États-Unis [99] 3e
Drapeau de l’Union européenne Europe [100] 30e
Drapeau de l'Irlande Irlande [101] 4e
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas [102] 28e
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni [103] 3e
Classement de fin de décennie [Note 3]
Pays Position Décennie Période
Drapeau des États-Unis États-Unis [104] 35e 2000 2000 - 2010
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni [105] 24e

Successions[modifier | modifier le code]

Historique des sorties[modifier | modifier le code]

Pays Date Format
Drapeau des États-Unis États-Unis [106] 8 avril 2008 Physique
Drapeau du Canada Canada [107] 17 juin 2008
Drapeau de la France France [108] 13 juin 2008 Maxi remixes téléchargement légal
Drapeau du Canada Canada [109] 25 novembre 2008
Drapeau des États-Unis États-Unis [110] 4 novembre 2008 Maxi remixes partie 2 téléchargement légal
Drapeau du Canada Canada [111]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni [112],[113] 24 décembre 2008 Physique, vinyl
Drapeau des États-Unis États-Unis [114] 6 janvier 2009 Vinyl

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les autres chansons nommées étaient Ready for the Floor de Hot Chip, Give It 2 Me de Madonna, Disturbia de Rihanna et Black & Gold de Sam Sparro.
  2. Akon, étant la personne ayant découvert et recommandé Lady Gaga, et participant à quelques versets de la piste, il a personnellement retouché certaines phrases de la chanson pour qu'elles soient applicables à son cas. Sa participation à l'écriture n'est donc que partielle puisque Gaga a originalement elle-même écrit la chanson.
  3. a et b Un classement de fin d'année est une addition des ventes de l'année entière. Il compile tous les achats numériques et physiques, en suivant les critères habituels, pour finalement en faire un palmarès des chansons les plus vendues de l'année. Toutefois, ces classements ne sont pas nécessairement présents dans tous les pays car ils nécessitent une certaine industrialisation. Similairement, des palmarès de décennie existent qui eux compilent les ventes d'une décennie entière.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Lady Gaga The Fame (2008) liner notes Interscope Records
  2. (en) « Just Dance > Overview », Allmusic, Rovi Corporation,‎ 18 septembre 2008 (lire en ligne)
  3. (en) « Just Dance ASCAP writer credits », Broadcast Music Incorporated,‎ 2008 (lire en ligne)
  4. (en) Courtney Harding, « Lady Gaga: The Billboard Cover Story », Billboard, Nielsen Business Media, Inc,‎ 7 août 2009 (lire en ligne)
  5. http://www.ifpi.org/content/library/DMR2010.pdf
  6. (en) Ben Sisario, « Nope, Lady Gaga Is Still Ineligible for Best New Artist Grammy », The New York Times, The New York Times Company,‎ 23 novembre 2009 (lire en ligne)
  7. (en) Daily Reporter, « Lady GaGa's Poker Face about bisexuality, Just Dance written in 10 minutes », The Daily Telegraph, News Limited,‎ 17 avril 2009 (lire en ligne)
  8. (en) Ben Madsen, « Lady GaGa Interview », MTV, MTV Networks,‎ 15 janvier 2009 (lire en ligne)
  9. (en) Graeme Thomson, « Soundtrack of my life: Lady Gaga », The Guardian, Guardian News and Media,‎ 6 septembre 2009 (lire en ligne)
  10. (en) Press Contactmusic, « 'I wrote hit in 10 minutes' », Contactmusic, Contact Music Ltd.,‎ 17 avril 2009 (lire en ligne)
  11. (en) « Interview: Lady Gaga », Artistdirect, ARTISTdirect, Inc.,‎ 30 décembre 2009 (lire en ligne)
  12. (en) « Lady Gaga Makes Her Debut On Rock Band With A Hot Four Pack! », RockBand Online,‎ 10 mars 2010 (lire en ligne)
  13. a, b et c (en) Alex Petridis, « Lady Gaga: The Fame », The Guardian, Guardian News and Media,‎ 9 janvier 2009 (lire en ligne)
  14. a, b et c (en) « Digital Sheet Music – Lady Gaga Just Dance », Music Notes, Alfred Publishing,‎ 2008 (lire en ligne)
  15. (en) Genevieve Koski, « Lady Gaga:The Fame », The A.V. Club, Onion LLC,‎ 10 novembre 2008 (lire en ligne)
  16. (en) « Just Dance by Lady Gaga Songfacts », Songfacts,‎ 2009 (lire en ligne)
  17. a et b (en) Una Mullally, « Gaga by name... », Tribune, Time Inc.,‎ 17 mai 2009 (lire en ligne)
  18. (en) Matthew Chisling, « allmusic ((( The Fame > Overview ))) », Allmusic, Rovi Corporation,‎ 2008 (lire en ligne)
  19. (en) Ben Norman, « Lady Gaga – 'The Fame' », About, The New York Times Company,‎ 2 octobre 2008 (lire en ligne)
  20. (en) Bill Lamb, « Lady GaGa featuring Colby O'Donis – "Just Dance" », About, The New York Times Company,‎ 3 septembre 2008 (lire en ligne)
  21. (en) Evan Sawdey, « Lady GaGa: The Fame », PopMatters, PopMatters Media Inc.,‎ 12 janvier 2009 (lire en ligne)
  22. (en) Ben Hogwood, « Lady Gaga – The Fame », MusicOMH, OMH LLC,‎ 12 janvier 2009 (lire en ligne)
  23. (en) J. Freedom du Lac, « 'Fame' Isn't Worth Getting GaGa Over », The Washington Post, The Washington Post Company,‎ 28 octobre 2008 (lire en ligne)
  24. (en) Lynn Saxberg, « Concert Review: Lady Gaga's Fame Ball », The Ottawa Citizen, Canwest Publishing Inc,‎ 2009 (lire en ligne)
  25. (en) Sal Cinquemani, « Lady GaGa: The Fame », Slant Magazine,‎ 25 octobre 2008 (lire en ligne)
  26. (en) Talia Kraines, « Lady GaGa The Fame Review », BBC, BBC Online,‎ 9 janvier 2009 (lire en ligne)
  27. (en) « Lady Gaga – Just Dance – Hot Dance Club Play », Billboard, Nielsen Business Media Inc.,‎ 9 juin 2008 (lire en ligne)
  28. (en) « Lady Gaga – Just Dance – Hot Dance Airplay », Billboard, Nielsen Business Media Inc.,‎ 14 février 2009 (lire en ligne)
  29. (en) Jonathan Cohen, « Beyonce Starts 2009 Atop The Hot 100 », Billboard, Nielsen Business Media Inc.,‎ 1er janvier 2009 (lire en ligne)
  30. (en) « Lady Gaga – Just Dance – Pop 100 », Billboard, Nielsen Business Media Inc.,‎ 4 avril 2009 (lire en ligne)
  31. a et b (en) Cohen Jonathan, « Lady GaGa Dances To The Top Of Hot 100 », Billboard, Nielsen Business Media Inc.,‎ 9 janvier 2009 (lire en ligne)
  32. (en) « allmusic ((( Lady Gaga > Charts & Awards > Billboard Singles))) », Allmusic, Allmusic. Rovi Corporation,‎ 2009 (lire en ligne)
  33. a et b (en) « Lady Gaga – Just Dance RIAA certification », Recording Industry Association of America,‎ 9 décembre 2009 (lire en ligne)
  34. (en) Paul Grein, « Week Ending Jan. 17, 2010: 21 Million Lady Gaga Fans Can't Be Wrong », Yahoo!,‎ 20 janvier 2010 (lire en ligne)
  35. (en) Paul Grein, « Chart Watch Extra: Top 20 soenngs in digital history », Yahoo!,‎ 6 août 2010 (lire en ligne)
  36. (en) « Australian ARIA Singles Chart », Australian Recording Industry Association, acharts,‎ 21 juillet 2008 (lire en ligne)
  37. (en) « Australian ARIA Singles Chart », Australian Recording Industry Association, acharts,‎ 28 juillet 2008 (lire en ligne)
  38. a et b (en) « Australian ARIA Singles Chart », Australian Recording Industry Association, acharts,‎ 15 septembre 2008 (lire en ligne)
  39. a et b (en) « ARIA Charts – Accreditations – 2009 Singles », Australian Recording Industry Association,‎ 2009 (lire en ligne)
  40. (en) Christine Eliezer, « Christie's Music News – Lady GaGa sets new milestone », TheMusic,‎ 16 mars 2010 (lire en ligne)
  41. (en) « Canadian Hot 100 », Billboard, acharts,‎ 7 juin 2008 (lire en ligne)
  42. a et b (en) « Canadian Hot 100 », Billboard, acharts,‎ 23 août 2008 (lire en ligne)
  43. a et b (en) « CRIA – Gold & Platinum certifications – June 2009 », Canadian Recording Industry Association,‎ 2009 (lire en ligne)
  44. (en) « Irish Singles Chart », Irish Recorded Music Association, acharts,‎ 2 janvier 2009 (lire en ligne)
  45. a et b (en) « Irish Singles Chart », Irish Recorded Music Association, acharts,‎ 15 janvier 2009 (lire en ligne)
  46. (en) « New Zealand Top 40 », Recording Industry Association of New Zealand, acharts,‎ 21 juillet 2008 (lire en ligne)
  47. a et b « New Zealand Top 40 », Recording Industry Association of New Zealand, acharts,‎ 21 août 2008 (lire en ligne)
  48. a et b (en) « Chart Just Dance – RIANZ certification », Recording Industry Association of New Zealand,‎ 2 février 2009 (lire en ligne)
  49. a et b (en) « Dutch Top 40 », MegaCharts, acharts,‎ 2009 (lire en ligne)
  50. (en) « UK Singles Chart », The Official Charts Company, acharts,‎ 4 janvier 2009 (lire en ligne)
  51. a et b (en) « UK Singles Chart », The Official Charts Company,‎ 11 janvier 2009 (lire en ligne)
  52. (en) Eddie Wrenn, « Now zany Lady GaGa turns to Minnie Mouse for inspiration as she twists her locks into a giant bow », Daily Mail, Associated Newspapers,‎ 16 janvier 2009 (lire en ligne)
  53. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (en) « Just Dance in the world charts », Ultratop 50, Hung Medien,‎ 2008 (lire en ligne)
  54. (en) « Digital Music Sales Around The World », International Federation of the Phonographic Industry,‎ 21 janvier 2010 (lire en ligne)
  55. a, b, c et d (en) « Lady Gaga – Just Dance Music Video », Interscope Records,‎ 2008 (lire en ligne)
  56. (en) « Lady Gaga – Transmission Gaga-vision: Episode 31 », Transmission GagaVision, Interscope Records,‎ 27 janvier 2009 (lire en ligne)
  57. (en) Chris Harris, « Lady GaGa Brings Her Artistic Vision Of Pop Music To New Album », MTV, MTV Networks,‎ 9 juin 2008 (lire en ligne)
  58. (en) Ron Slomowicz, « Interview with Lady Gaga », About, The New York Times Company,‎ 10 juin 2008 (lire en ligne)
  59. (en) « Miss Venezuela is Miss Universe 2008 », Times of India, Bennett Coleman & Co. Ltd,‎ 14 juillet 2008 (lire en ligne)
  60. (en) « Lady Gaga – Just Dance Jimmy Kimmel Live », Interscope Records,‎ 2009 (lire en ligne)
  61. (en) « Lady Gaga – Just Dance The Tonight Show With Jay Leno », In Keegy,‎ 2009 (lire en ligne)
  62. (en) « Lady Gaga – Just Dance So You Think You Can Dance », Interscope Records,‎ 2009 (lire en ligne)
  63. (en) « Lady Gaga Performs Her Hit "Just Dance"! », Warner Bros,‎ 2 décembre 2008 (lire en ligne)
  64. (en) « Lady Gaga denies lip-synching on Channel 7's Sunrise », The Daily Telegraph, News,‎ 30 septembre 2008 (lire en ligne)
  65. (en) « Lady Gaga – Just Dance AOL Sessions », Interscope Records,‎ 2009 (lire en ligne)
  66. (en) Andy Downing, « Lady GaGa delights », Chicago Tribune, Tribune Company,‎ 26 mars 2009 (lire en ligne)
  67. (en) Tamara Abraham, « Madonna and Cyndi Lauper take style notes as Lady Gaga parades latest leotards in concert », Daily Mail, Associated Newspapers,‎ 24 mai 2009 (lire en ligne)
  68. (en) Donna McConell, « Bubble wrap! Lady GaGa swaps her leotard for a clear plastic dreamcoat », Daily Mail, Associated Newspapers Ltd,‎ 13 mars 2009 (lire en ligne)
  69. (en) Jane Stevenson, « Lady Gaga puts on a Monster show », Toronto Sun, Sun Media Corporation,‎ 29 novembre 2009 (lire en ligne)
  70. (en) T'Cha Dunlevy, « Concert review: Lady Gaga romances Bell Centre crowd, Nov. 27 », The Gazette, Canwest,‎ 28 novembre 2009 (lire en ligne)
  71. (en) « Lady Gaga – Just Dance », Amazon,‎ 2008 (lire en ligne)
  72. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) « Just Dance Tracklisting », Ultratop,‎ 2008 (lire en ligne)
  73. (ja) « Lady Gaga – Just Dance », Mora,‎ 25 juin 2008 (lire en ligne)
  74. (de) « Lady Gaga featuring Colby O' Donis – Just Dance – Chartverfurlong », Media Control Charts, Musicline,‎ 2008 (lire en ligne)
  75. http://www.musikindustrie.de/gold_platin_datenbank/#topSearch
  76. a et b (en) « Gold and Platinum Certifications – Singles – 2010 », Ultratop, Hung Medien,‎ 2010 (lire en ligne)
  77. (da) « IFPI Denmark – Guld og platin 2009 », International Federation of the Phonographic Industry,‎ 18 mars 2009 (lire en ligne)
  78. (es) « Top 50 28.09.2009 al 04.10.2009 », Productores de Música de España,‎ 2009 (lire en ligne)
  79. (en) « Lady GaGa Album & Song Chart History – Digital Songs », Billboard, Nielsen Business Media Inc.,‎ 2008 (lire en ligne)
  80. (en) « Lady GaGa Album & Song Chart History – European Hot 100 », Billboard, Nielsen Business Media Inc.,‎ 2009 (lire en ligne)
  81. (hu) « Single (track) Top 10 lista – 2009. 39. hét », Mahasz,‎ 2009 (lire en ligne)
  82. (ja) « ビルボード邦楽チャートTOP20 », Billboard Japan, Hanshin Contents Link.,‎ 1er juin 2009 (lire en ligne)
  83. (en) « Digital sales certification in February, 2010 », Recording Industry Association of Japan,‎ 22 mars 2010 (lire en ligne)
  84. (nb) « IFPI Norsk platebransje – Trofeer », IFPI Norway,‎ 2009 (lire en ligne)
  85. (cs) « RADIO TOP100 Oficiální – Czech Republic », International Federation of the Phonographic Industry, IFPI CR,‎ 26 décembre 2008 (lire en ligne)
  86. (en) « BPI – searchable database », British Phonographic Industry,‎ 2009 (lire en ligne)
  87. (cs) « RADIO TOP100 Oficiální – Slovak - Lady Gaga - Just Dance- UM », International Federation of the Phonographic Industry, IFPI Slovak,‎ 2008 (lire en ligne)
  88. (sv) « IFPI Sweden – Guld & Platina – År 2009 », International Federation of the Phonographic Industry,‎ 10 juin 2009 (lire en ligne)
  89. (de) « Swiss Certifications – Awards 2009 », International Federation of the Phonographic Industry, Hung Medien,‎ 2009 (lire en ligne)
  90. (en) « ARIA Charts – End Of Year Charts – Top 100 Singles 2008 », Australian Recording Industry Association,‎ 2008 (lire en ligne)
  91. (fr) « Classement de fin d'années 2008 : Singles », Disque en France,‎ 2008 (lire en ligne)
  92. (en) « RIANZ Singles Chart annual », RIANZ,‎ 2008 (lire en ligne)
  93. (de) « Single Jahreschart 2009 », Media Control Charts, MTV German,‎ 31 décembre 2009 (lire en ligne)
  94. (en) « ARIA Charts – End Of Year Charts – Top 100 Singles 2009 », Australian Recording Industry Association,‎ 2009 (lire en ligne)
  95. (fr) « Rapports Annuels 2009 : Singles », Ultratop,‎ 2009 (lire en ligne)
  96. (en) « Charts Year End: Canadian Hot 100 », Billboard, Nielsen Business Media, Inc,‎ 19 décembre 2009 (lire en ligne)
  97. (da) « Danish Year-end chart », Tracklisten,‎ 2009 (lire en ligne)
  98. (es) « Chart: Promusicae 2009 », Promusicae,‎ 2009 (lire en ligne)
  99. (en) « Charts Year End: The Billboard Hot 100 », Billboard, Nielsen Business Media, Inc,‎ 19 décembre 2009 (lire en ligne)
  100. (en) « Charts Year End: European Hot 100 Singles », Billboard, Nielsen Business Media, Inc,‎ 19 décembre 2009 (lire en ligne)
  101. (en) « Best of 2009 », IRMA,‎ 2009 (lire en ligne)
  102. (en) « Jaaroverzichten - Singles 2008 », Dutch Charts,‎ 2009 (lire en ligne)
  103. (en) Reggie Yates, « Chart of the Year 2009 », Chart Plus, BBC Online,‎ 31 décembre 2009 (lire en ligne)
  104. (en) « The Billboard Hot 100 Decade End Charts », Billboard, Nielsen Business Media, Inc,‎ 31 décembre 2009 (lire en ligne)
  105. (en) « Radio Decade End UK Singles », BBC, BBC Online,‎ 30 décembre 2009 (lire en ligne)
  106. (en) « Lady Gaga –Just Dance Single », LadyGaga Online,‎ 2008 (lire en ligne)
  107. (en) « Just Dance (1+ Tracks) Single », Amazon,‎ 2008 (lire en ligne)
  108. (fr) « Just Dance (Remixes) [feat. Colby O'Donis] - EP », iTunes,‎ 2008 (lire en ligne)
  109. (en) « Just Dance (Remixes) [feat. Colby O'Donis] - EP », iTunes,‎ 2008 (lire en ligne)
  110. (en) « Just Dance (Remixes, Pt. 2) - EP - USA », iTunes,‎ 2008 (lire en ligne)
  111. (en) « Just Dance (Remixes, Pt. 2) - EP - Canada », iTunes,‎ 2008 (lire en ligne)
  112. (en) « Lady Gaga – Just Dance », Amazon,‎ 2008 (lire en ligne)
  113. (en) « Just Dance 7 Vinyl », Amazon,‎ 2008 (lire en ligne)
  114. (en) « Just Dance 7-inch single Vinyl », Amazon,‎ 2009 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]