John Doulton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Doulton.

John Doulton (17 novembre 1793 – 26 mai 1873) fut un entrepreneur et un fabricant de poterie, le fondateur de la société qui devenu plus tard la Royal Doulton. John Doulton se maria a Jane Duneau, une veuve de Bridgnorth dans le Shropshire, elle mourut le 8 avril 1841[1]. Ils ont eu 8 enfants y compris Sir Henry, Bob MP, Josiah[2],[3] et Alfred[4].

En 1815, peu après que John Doulton avait achevé son apprentissage comme potier, il investit toutes ses économies d'un montant de £ 100 dans (the Vauxhall Walk pottery) de Martha Jones, Lambeth[5]. Son contremaître, John Watts, a été aussi pris dans le partenariat et la société est devenue connue sous le nom de "Jones, des Watts et Doulton". Il a spécialisé la société dans la fabrication de marchandise industrielle ( des tuyaux d'évacuation aussi bien que des pots de grès bruns pour transporter des produits chimiques, la bière et d'autres liquides industriels parmi d'autres).

En 1820 Martha Jones s'est retirée du partenariat

En 1826 la société fut déménagée dans de nouveaux locaux dans la Grand-rue (High Street) Lambeth

En 1835 le fils de 15 ans de John Henry Doulton a été pris comme apprenti.

En 1835, la Reine Victoria a reconnu les dangers de santé présents dans son eau potable et a donné pouvoir à Doulton de produire un filtre à eau pour la Maison du roi.

Avant 1846, Henry avait installé(configuré) les Poteries Lambeth indépendantes qui étaient devenues le leader dans des produits industriels, particulièrement dans les produits d'assainissement.

Après la retraite de John Watts en 1853, "Doulton and Watts" fusionné avec la société d'Henry pour devenir "Doulton and compagny" et a été fortement reconnu pour ses lignes de main des figurines décorées, des vases et la vaisselle[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« The Baptist Magazine », sur Google Books (consulté le 18 avril 2013)
  2. « Emmeline Doulton of Miramar: In memoriam »,‎ 1911
  3. Hattie Beresford, « The Way it Was: The Miramar No One Remembers »,‎ 2007
  4. « Deaths », F. Jefferies,‎ 1856, p. 255
  5. « The Vauxhall Society: Doulton » [

    Le modèle {{dead link}} doit être remplacé par {{lien brisé}} selon la syntaxe suivante :
    {{ lien brisé | url = http://example.com | titre = Un exemple }} (syntaxe de base)
    Le paramètre url est obligatoire, titre facultatif.
    Le modèle {{lien brisé}} est compatible avec {{lien web}} : il suffit de remplacer l’un par l’autre.

    Scholar search]
  6. « The History of Royal Doulton »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eyles, D., Royal Doulton, 1815-1965: The Rise and Expansion of the Royal Doulton Potteries, London, Hutchinson,‎ 1965
  • Eyles, D. & Irvine, L., The Doulton Lambeth wares, London, 2nr rev,‎ 2002 (ISBN 0-903685-79-5)
  • Eyles, D. et al., Royal Doulton Figures: Produced at Burslem, Staffordshire, c1890-1994, London, 3rd rev,‎ 1994 (ISBN 0-903685-35-3)