Jacques Villain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villain.

Jacques Villain

Naissance 13 mars 1934
Nationalité Drapeau : France française
Champs physique statistique
Institutions CEA Grenoble
Diplôme École normale supérieure
Distinctions Prix Paul-Langevin de la Société française de physique (1962)
Prix Marquet de l'Académie des sciences (1970)
Prix Jean-Ricard de la Société française de physique (1985)
Distinguished Scholar of the Massachusetts Institute of Technology (1991)
Élu Membre de l'Académie des sciences (2000)
Associé étranger de l'Istituto lombardo (it) de Milan (2007)
Commandeur des Palmes académiques.

Jacques Villain (né le 13 mars 1934) est un physicien français qui doit sa notoriété scientifique à ses travaux en physique statistique, notamment sur le magnétisme et la cristallogenèse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Villain a étudié la physique à l'École normale supérieure. De 1970 à 1975, il a travaillé comme chercheur à l'Institut Laue-Langevin à Grenoble, puis de 1975 à 1984 au Centre d'études nucléaires de Grenoble (CENG). Il a ensuite dirigé un laboratoire du Centre de recherche de Jülich en Allemagne, de 1984 à 1988. Par la suite, il a été directeur de recherche au CEA Grenoble (successeur du CENG), où il est conseiller scientifique depuis 1996. Jacques Villain est également éditeur en chef des Comptes rendus de l'Académie des sciences (Physique).

Distinctions[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Physique de la croissance cristalline, J. Villain, A. Pimpinelli, éd. Alea-Saclay-Eyrolles (1994)
  • Physics of Crystal Growth, A. Pimpinelli, J. Villain, éd. Cambridge University Press (1998)
  • Molecular Nanomagnets, D. Gatteschi, R. Sessoli, J. Villain, éd. Oxford University Press (2006)
  • Le kaléidoscope de la physique, A. Rigamonti, A. Varlamov, J. Villain, éd. Belin (2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]