Instrument à résonateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les instruments à résonateur désignent des instruments de musique à cordes pincées ou frottées d'une conception particulière : ils amplifient mécaniquement les vibrations des cordes grâce à un (ou trois) cône très fin en aluminium à la place d'une table d'harmonie ou d'une peau.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

August Stroh[modifier | modifier le code]

Avant même l'apparition des instruments à résonateurs présenté comme tels, différents systèmes d'amplification du son avaient été utilisés. August Stroh fut le créateur d'un système qui semble être sinon l'origine, au moins un prédécesseur des résonateurs[1]. Il avait conçu divers instruments (ukulélé, violons, etc...) destiné à l'enregistrement sur des rouleaux de cire[2], ces instruments étaient pourvus de cornets d'amplification qui dirigeaient le son obtenu par la vibration d'un petit système métallique placé sous le chevalet des instruments.

Des sources attestent que John Dopyera affirmait avoir connu ce système[3], il est donc possible que le système d'August Stroh soit l'origine du développement ultérieur des instruments à résonateurs, toutefois une certaine réserve quant à l'origine réelle doit demeurer au vu des disputes qui opposèrent George Beauchamp et les frères Dopyera (cf. infra).[réf. nécessaire]

John Dopyera et National[modifier | modifier le code]

Le premier brevet pour les instruments à résonateur conique a été déposé par George Beauchamp en 1929 et lui a été attribué en 1931[4]

Le deuxième brevet a été déposé par John Dopyera en 1932 et lui a été attribué en 1933[5].

  • John Dopyera et George Beauchamp
  • le premier tricone
  • le système biscuit inventé avant mais développé après le spider[4]

Dobro[modifier | modifier le code]

  • les frères Dopyera
  • licence pour Regal et d'autres fabricants
  • rachat par Gibson

La recréation des guitares National[modifier | modifier le code]

Organologie[modifier | modifier le code]

Globalement, on retrouve dans un instrument à résonateur la même structure et les mêmes éléments que dans un instrument classique. Seule la table, la caisse de résonance et le mode de production et d'amplification diffèrent.

Le premier système : le système tricone[modifier | modifier le code]

Guitare utilisant un système tricone

À l'origine propriété de National String Instrument Corporation.


Le second système : le système spider[modifier | modifier le code]

Guitare utilisant un système spider

Associé aux guitares Dobro.

Le troisième système : le système biscuit[modifier | modifier le code]

Historiquement créé avant le précédent, son entrée en production fut par contre ultérieure au système spider.


Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The History & Artistry of National Resonator Instruments, Bob Brozman, 1993, Centerstream Publications, Anaheim Hills (Californie). ISBN 0-931759-70-6

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Note Cannons un site de collection de référence sur les instruments à résonateur.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. voir à ce sujet le Ukulele Stroviol sur le site Frets.com
  2. explication sur le site oddmusic.com
  3. Bob Brozman - assisté par John Dopyera lui même - explique dans son History & Artistry of National Resonator Instruments que les tentatives d'amplifications d'instruments à cordes furent inspirées par les technologies des phonographes Victrola et Edison : le composant principal de ces phonographes non électriques, un capteur, transmettait le son à une surface qui amplifiait le son, ce son était ensuite transmis par un cornet ou un mégaphone. C'est le principe des instruments d'August Stroh.
  4. a et b Premier brevet 1808756 de George Beauchamp décrivant les principes de construction et le fonctionnement des instruments à cordes à résonateur.
  5. http://www.google.com/patents?vid=USPAT1896484&id=oHBGAAAAEBAJ