Inion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'inion est le point le plus proéminent de l'os occipital, dans la partie inférieure de l'arrière du crâne. Le ligamentum nuchae et les trapèzes s'attachent sur ou à proximité de cette zone. C'est un point crâniométrique utilisé en anthropologie biologique et en paléoanthropologie.

Différence entre protubérance occipitale externe et inion[modifier | modifier le code]

Le terme protubérance occipitale externe (protuberantia occipitalis externa) a été et est encore parfois utilisé comme synonyme. Mais inion, point crâniométrique, désigne plus précisément le point le plus saillant de la protubérance occipitale externe qui, elle, est une structure anatomique couvrant une zone plus large. L'anthropologie actuelle différencie donc les notions d'inion (point de repère crâniométrique) et de protubérance occipitale externe (structure anatomique).

Définition précise[modifier | modifier le code]

L'inion est donc le point le plus saillant sur la ligne médiane, au niveau de la protubérance occipitale externe. Anatomiquement, il est défini par la réunion, sur la ligne médiane, des lignes nucales supérieures (centre du tuberculum linearum).

Si ces crêtes sont peu développées, ce point est fixé par l'allongement de ces deux lignes. Si au contraire, un chignon occipital existe (torus occipitalis transversus), l'inion doit être situé au niveau du bord inférieur, près des lignes nucales supérieures. Dans ce cas, il convient de ne jamais utiliser la pointe osseuse en épine, dirigée vers le bas.

Il existe cependant des différences dans la localisation de ce point selon les auteurs.

L'inion marque la limite supérieure du plan nucal, zone d'insertion des muscles nucaux, dont la longueur est donnée par la distance entre opisthion et inion.

Étymologie[modifier | modifier le code]

« Inion » est le mot grec pour désigner l'os occipital.

Références[modifier | modifier le code]