In vino veritas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

In vino veritas est une locution latine qui signifie : « Dans le vin la vérité ». On la trouve dans Pline l’Ancien[1].

L’expression grecque Ἐν οἴνῳ ἀλήθεια / En oino aletheia, de même sens, est attribuée au poète Alcée. C’est dans l’œuvre de celui-ci qu’on trouverait la plus ancienne référence connue de cette maxime reprise notamment par le grec Athénée de Naucratis dans Les Sages attablés.

L’historien romain Tacite raconte comment les Germains s’enivraient lors de leurs conseils, pensant que c’est sous l’effet de l’alcool que s’exprimait la plus grande franchise[2].

Des proverbes similaires existent dans de nombreuses cultures. En chinois la maxime 酒後吐真言 signifie « Après le vin, la parole vraie. » On trouve dans le Talmud babylonien (תלמוד בבלי) la maxime נכנס יין יצא סוד : « Vient le vin, sort le secret[3]. »

Cette maxime est le titre d'un magazine destiné aux œnophiles, né en 1992[4].

In Vino Veritas est aussi le titre d'un essai philosophique écrit en 1844 par Soren Kierkegaard. Il s’agit d’un récit qui rapporte dans la tradition du banquet platonicien les discours de cinq convives sur l’amour, porte-parole des obsessions de Kierkegaard lui-même.

InVinoVeritas est le nom du club œnologique de l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po). Cette association œnologique, l'une des plus anciennes de l'IEP, est connue pour organiser le SciencesPo International Tasting (SPIT), concours de dégustation œnologique étudiant international, réputé comme "le plus difficile" des concours étudiants selon la Revue des Vins de France[5].

La maxime est souvent extrapolée : In vino veritas, in aqua sanitas, « Dans le vin, la vérité ; dans l’eau, la santé. » Rabelais l’a paraphrasée ainsi : « Le jus de la vigne clarifie l’esprit et l’entendement, apaise l’ire, chasse la tristesse et donne joie et liesse. »[6]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pline l’Ancien, Histoire naturelle 14, 141.
  2. Tacite, Les mœurs des Germains, XXII.
  3. Voir le Tractatus Moed 65a (מסכת עירובין, פרק ו, דף סה,א גמרא).
  4. magazine
  5. http://www.larvf.com/,sciences-po-paris-un-club-des-cent-devolu-a-l-oenologie,13187,4267812.asp
  6. « Ne ratez pas les vins de Loire », sur Le Figaro.fr,‎ 26 septembre 2008 (consulté le 12 juin 2012)