Ichiriki Ochaya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

35° 00′ 13″ N 135° 46′ 30″ E / 35.00349, 135.77505

L'entrée de l'Ichiriki Ochaya

L'Ichiriki Ochaya (« salon de thé d'Ichiriki ») est un des ochaya les plus célèbres et les plus historiques de Kyoto au Japon (un ochaya est différent d'un chashitsu). Il est situé sur la rue Shijo-dori près du quartier de Gion, et est considéré comme un établissement luxueux et raffiné, l'entrée est sur invitation seulement et les divertissements peuvent coûter jusqu'à 800.000 Yen par nuit.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Ichiriki Ochaya est vieux de plus de 300 ans, et a toujours été un établissement important de Gion depuis le commencement de ce quartier de divertissement. Comme les autres ochayas dans Gion, l'Ichiriki était un endroit où des hommes de statut et de puissance élevés allaient s'amuser avec des Geisha, qui distrayaient les invités en dansant, plaisantant, et flirtant. L'Ichiriki a traditionnellement amusé les puissants de la politique et des affaires.

Les 47 rōnin[modifier | modifier le code]

Article principal : 47 rōnin.

L'Ichiriki a joué un rôle dans la vendetta d'Akō , un événement historique décrit par quelques érudits comme « légende nationale » japonaise.

Au début du XVIIIe siècle, un groupe de samouraïs se retrouvent sans maîtres, rōnin, après que leur daimyo (Naganori Asano) soit forcé de se faire seppuku (suicide rituel) pour avoir porté une épée et blessé un homme dans le palais impérial.

Yoshinaka Kira, qui a provoqué l'attaque par une série d'agressions verbales, a été laissé impuni. Les samouraïs rōnin, pour obéir au code de l'honneur samouraï (Bushido), voyagent pour assassiner Yoshinaka pendant plus de deux années.

Les Rōnin, mené par Oishi Kuranosuke, réalisent qu'ils seront surveillés s'ils décrètent vouloir venger leur maître. Ainsi, pour tromper les espions impériaux, ils envoient Kuranosuke à Kyoto. Kuranosuke passe beaucoup de nuits à l'Ichiriki Ochaya, gagnant une réputation de joueur et d'ivrogne. Pendant qu'il donne l'impression de devenir de plus en plus détendu et non préparé, Kira devient moins soupçonneux et relâche sa sécurité.

Grâce à l'Ichiriki qui a fourni la couverture pour monter une attaque, les rōnin ont tué Yoshinaka mais ont été forcés de se faire seppuku par la suite.

La Chute du Shogun[modifier | modifier le code]

Pendant que le Japon se modernisait à la fin de la période Edo, l'âge du shogun se terminait.

Une série de meurtres d'étrangers avait tendu les relations avec les puissances occidentales, et cette pression internationale a mené à remettre en question la légitimité du règne du shogun. Une grande partie du complot pour renverser le shogun a eu lieu dans des réunions à l'Ichiriki Ochaya, déguisées en soirées innocentes entre amis.

Les plans se sont réalisés en 1868 où le dernier shogoun a accepté de dissoudre le shogunat au château de plaisance de Nijō.

Accès[modifier | modifier le code]

Entrée de l'Ichiriki Ochaya.

L'accès à l'Ichiriki est prestigieux; des liens étroits avec lochaya doivent d'abord être établies. Les contacts avec lochaya peuvent souvent venir des générations antérieures, et seulement ces habitués aisés et leurs invités peuvent passer les videurs.

Pendant une brève période de quelques nuits seulement en 2006, l'Ichiriki Ochaya fut ouvert à un nombre restreint de touristes qui n'étaient pas accompagnés par des habitués.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'Ichiriki Ochaya est construit dans le style de l'architecture japonaise traditionnelle. La structure du bâtiment est la plupart du temps en bois, et est conçue pour protéger l'intimité de ses habitués. En fait, les jardins intérieurs ne sont même pas évidents de l'extérieur du complexe. Hormis la vue, le bâtiment protège les conversations de l'intérieur avec des écrans à angles pour empêcher les écoutes clandestines.

Références culturelles à l'Ichiriki[modifier | modifier le code]

L'Ichiriki est un lieu important dans la représentation fictive d'un geisha de Gion d'Arthur Golden dans Mémoires d'une geisha.

L'Ichiriki Ochaya est un endroit important dans la pièce de kabuki Kanadehon Chūshingura, dépeignant les événements des 47 Ronin.

La pièce salon de thé d'Ichiriki se concentre sur les réunions secrètes contre le shogun dans l'Ichiriki.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]