Hamdallaye (Mali)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

14° 19′ 52″ N 4° 05′ 45″ O / 14.33111, -4.09583

Hamdallaye est une ville du Mali, dans la région de Mopti, située à 37 km sud de Mopti, entre Soufouroulaye et Samadougou, à l'ouest de la RN6.

Hamdallaye (qui signifie « louange à Dieu ») a été fondée en 1818[1] par Sékou Amadou pour devenir la capitale de l'Empire peul du Macina. Ville fortifiée avec un rempart de 5 600 mètres, elle comportait 60 quartiers abritant une population estimée à 300 000 âmes. Outre son palais, Sékou Amadou y avait fait construire une grande mosquée. La ville comptait près de 750 écoles coraniques.

Le 16 mars 1862, El Hadj Oumar Tall conquiert Hamdallaye. Il rase la ville et y fait construire une forteresse. En 1864, un incendie ravage la ville lors d’une bataille. El Hadj Oumar Tall abandonne la ville.

La cité historique, qui comprend les vestiges de l’ancienne capitale, fait l’objet d’un classement dans le patrimoine culturel national[2]. Le site est visible sur Google Earth.

La mosquée a été reconstruite en 2004. La ville d’Hamdallaye a été électrifiée en août 2005 par énergie éolienne[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ou entre 1819 et 1821, selon le communiqué du Conseil des ministres du 25 juillet 2007.
  2. Communiqué du Conseil des ministres du 25 juillet 2007.
  3. Energie PGE - Réalisations.